PED

Brèves de l'OMC n°12 - Décembre 2018 : Réforme de l'OMC : fin du prologue

Extrait de l'Editorial :L’initiative pour «une réforme complète de l’OMC » engagée par la France et l’Union Européenne au second semestre est devenue une réalité politique centrale de l’organisation. Récapitulatif.Les chefs d’Etat et de gouvernement réunis au sommet du G20 à Buenos-Aires ont apporté leur soutien à ce chantier de réforme et indiqué vouloir en tirer un premier bilan lors de leur pro... Lire la suite

Contribution française aux fonds de l’OMC

La France fait un don de 4,5 millions d’euros au total (5 millions de francs suisses) en vue de financer des programmes d’assistance technique et des activités de formation en faveur des pays en développement et des pays les moins avancés (PMA) sur une période de trois ans (2018, 2019 et 2020). Ce montant sera alloué à cinq fonds gérés par l’OMC.https://www.wto.org/french/news_f/pres18_f/pr830_f.h... Lire la suite

Miniature

État des lieux des transferts d’argent

Les transferts d’argent des migrants constituent une source importante de financement des économies des pays en développement et des populations récipiendaires. La Banque Mondiale estime le montant des transferts de fonds à 575 milliards de dollars en 2016 dont 429 milliards de dollars vers les pays en développement, soit trois fois le montant de l’aide publique au développement. S’agissant de la... Lire la suite

Miniature

Des engagements internationaux et nationaux

Le G20 s’est engagé à faire baisser les coûts moyens des transferts à 5%, sans préciser d’horizon temporel. Dans cette optique, la présidence turque du G20 en 2015 a demandé aux pays du G20 de produire des plans nationaux sur les transferts d’argent des migrants dont un volet concerne la réduction des coûts. La France s’est prêtée à cet exercice en articulant son plan d’action autour de trois axes... Lire la suite

Miniature

Le Partenariat Global pour l’Inclusion Financière (GPFI)

L’inclusion financière, c’est-à-dire l’accès des populations et des petites et moyennes entreprises à des services financiers de base, représente un enjeu considérable pour les pays en développement. Il est en effet aujourd’hui estimé que 2 milliards d’adultes dans le monde – soit environ la moitié de la population active mondiale – n’a pas accès à des services financiers de base. Or, l’accès à de... Lire la suite