Rédigé par : DG Trésor
Ce document de Travail présente la troisième version de la maquette Opale, après celles de 2005 et 2010, estimée sur les données trimestrielles en volumes aux prix de l’année précédente chaînés des comptes nationaux en base 2010. Le modèle Opale est utilisé par la direction générale du Trésor afin de réaliser des prévisions macroéconomiques sur l’économie française à l’horizon de 1 à 2 ans, conjointement avec des éléments exogènes prévus hors modèle, pour le cadrage macroéconomique des Projets de Loi de Finances et des Programmes de Stabilité. La modélisation est centrée sur la prévision des postes de la demande par des équations de comportement à correction d’erreur, et la prévision de l’offre découle essentiellement du cadre comptable. Les révisions successives des comptes nationaux et le passage en base 2010 intervenu en 2014 ont rendu nécessaire une actualisation des équations du modèle et de leur estimation, qui intègre désormais la période de la crise financière de 2008-2009.
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Miniature
Le séminaire Fourgeaud du 17 mai 2017, quatrième de l’année 2017, a porté sur le thème "Segmentation du marché du travail". Julien Prat (CREST) a exposé les principaux résultats d’un article co-écrit avec Pierre Cahuc (CREST, école polytechnique, IZA) et Franck Malherbet (CREST, IZA) intitulé "Le coût de la législation sur la protection de l’emploi : le cas de la France". Priscilla Fialho (OCDE) a présenté son étude intitulée "Qui bénéficie de la flexibilité à la marge sur le marché du travail en France ?".  La discussion a été introduite par Hédi Brahimi  (direction générale du Trésor)de gauche à droite : Julien Prat, Priscilla Fialho, Hédi Brahimi  Résumé des deux études présentées :"Le coût de la législation sur la protection de l’emploi : le cas de la France", par Pierre Cahuc, Franck Malherbet et Julien Prat Notre papier fournit un cadre utile pour évaluer l’impact de la législation sur la protection de l’emploi sur le chômage. Nous utilisons une discontinuité dans la relatio
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
​Ce document de travail propose des pistes pour améliorer les transferts des résultats de la recherche publique vers les entreprises et identifie quatre axes d'amélioration. Le transfert se définit comme l’ensemble des processus permettant de transférer les résultats de la recherche publique vers les entreprises, où ils pourront donner lieu à la commercialisation de produits ou services innovants ou à une modification des procédés de production. Il se compose de différents canaux, qui peuvent être informels (contacts entre les laboratoires publics et les entreprises au cours de conférence ou par le biais des publications) ou formels (recherche contractuelle ou collaborative, commercialisation des résultats de la recherche publique (brevets, licences, …), mobilité des personnels de recherche entre les laboratoires publics et les entreprises, ou encore création d’entreprises par des chercheurs publics). La littérature économique met en évidence les obstacles et défaillances présentes
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Mésange (Modèle Économétrique de Simulation et d’ANalyse Générale de l’Économie) est un modèle macroéconométrique trimestriel de l’économie française développé et utilisé conjointement par l’Insee et la DG Trésor. Ce document de Travail présente la nouvelle version de ce modèle, réestimé sur les résultats définitifs des comptes trimestriels du 1er trimestre 2016 en nouvelle base (2010). Mésange se caractérise par une dynamique keynésienne à court terme et un équilibre de long terme davantage déterminé par des facteurs d’offre. La structure du modèle reste proche de la précédente version (Klein et Simon, 2010) mais y intègre des enrichissements, inspirés par les besoins en termes d’évaluation apparus ces dernières années ainsi que par les débats économiques actuels. L’économie française est modélisée sous la forme d’une « petite économie ouverte » (environnement international supposé exogène) et présente une désagrégation sectorielle plus fine que dans la précédente version (secteur
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Miniature
Entre 2013 et 2016, l'inflation, au sens de l'indice des prix à la consommation, a été de près d'1 point plus faible que prévu dans les projets de loi de finances (PLF). Cela peut refléter une plus grande difficulté à prévoir l'inflation dans un contexte économique exceptionnel (inflation très faible, taux directeurs de la Banque Centrale Européenne contraints par le plancher du taux zéro, mise en place de nouveaux instruments) ou des causes plus classiques, comme les fluctuations imprévues du taux de change et du prix de l'énergie. Depuis 2000, les prévisions d'inflation du PLF ont été sans biais : les écarts entre la prévision et la réalisation ont été nuls en moyenne, même si certaines années ils ont pu être conséquents (cf. graphique ci-dessous). Sur la même période, les écarts de prévisions du PLF ont toujours été du même ordre de grandeur que ceux des autres organismes de prévisions (Fonds Monétaire International, Commission Européenne ou Consensus des économistes) avec un éc
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Miniature
Le secteur électrique a été profondément modifié au coursdes vingt dernières années. La libéralisation du secteur, dans un souci d'efficacité et de compétitivité, a conduit à redéfinir les contours des monopoles historiques et à ouvrir à la concurrence certaines activités comme la fourniture d'électricité. Des marchés de l'électricité et des interconnexions entre pays ont progressivement été mis en place pour permettre d'échanger l'électricité produite. Par ailleurs, la volonté de décarboner le mix électrique a conduit à développer des énergies renouvelables électriques en Europe, leur part dans le mix électrique passant de 14,4 % en 2004 à 27,5 % en 2014. Les énergies renouvelables n'étant pas encore compétitives par rapport aux moyens de production carbonés, elles ont bénéficié d'un soutien public conséquent. En Allemagne, ce soutien s'élève à environ 24 Md€ en 2017, soit 0,7 % du PIB. L'intégration du marché de l'électricité justifie un renforcement de la coordination des poli
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
La loi n°2017-399 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre a été promulguée le 27 mars 2017. Fruit d’un long parcours législatif, ce texte complète le dispositif normatif applicable en France en matière de responsabilité sociétale des entreprises. Il conduira les entreprises à devoir mieux maîtriser les risques de toute nature associés à leur chaîne de sous-traitance. Cette loi créé l’obligation, pour les sociétés par actions employant, en leur sein ou dans leurs filiales, au moins 5 000 salariés en France ou au moins 10 000 salariés dans le monde, d’établir un plan de vigilance, de le mettre en œuvre et de le publier. Ce plan comporte les mesures de « vigilance raisonnable propres à identifier et à prévenir les atteintes graves envers les droits humains et les libertés fondamentales, la santé et la sécurité des personnes, ainsi que l’environnement ». Il couvre les activités de la société, de ses filiales directes ou indirectes, de ses
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
La plénière du Groupe d’action financière (GAFI) s’est tenue du 20 au 24 février 2017 à Paris. Les travaux techniques de l’institution intergouvernementale, notamment ce qui concerne la connaissance et la compréhension des flux financiers liés au financement du terrorisme ainsi que l’identification des bénéficiaires effectifs, se sont poursuivis. Le ministre de l’Economie et des Finances est intervenu lors du dernier jour de la plénière pour témoigner de la priorité que constituait la lutte contre le financement du terrorisme et assurer le GAFI du soutien de la France sur le renforcement de l’institution. En matière de lutte contre le financement du terrorisme, la plénière de février a été l’occasion pour les délégations d'échanger sur leur connaissance et leur compréhension des méthodes employées par les organisations terroristes pour collecter, transférer et utiliser des fonds ainsi que sur les changements qui ont pu être apportés à leur stratégie de financement depuis le point ré
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Miniature
Proposer des réformes économiques et financières, mettre en œuvre la politique économique et financière du gouvernement dans différents domaines, comme le commerce international et le système financier : une vidéo pour comprendre les missions de la Direction générale du Trésor. La Direction générale du Trésor, c’est quoi ?par bercy
Lire la suite →
Rédigé par : DG Trésor
Miniature
L’Alternative Credit Council (ACC) et l'Association Française de la Gestion Financière (AFG) ont organisé le 3 avril un atelier auquel a participé la Direction du Trésor. Le thème de cette rencontre portait sur les nouvelles modalités de financement des entreprises. A cette occasion, la Direction générale du Trésor a présenté le nouveau cadre règlementaire permettant aux fonds d’investissement de consentir des prêts aux entreprises. Ce cadre s'appuie sur un décret récent qui offre la possibilité de diversifier les sources de financement de l'économie, en permettant à de nouveaux acteurs d'octroyer directement des prêts aux entreprises, dans des conditions permettant d'assurer la stabilité du système financier. Cette évolution s’inscrit dans une tendance européenne de désintermédiation financière et aidera à répondre aux besoins de financement structurel des entreprises françaises. Pour en savoir plus     Managing Director, Monique Melis speaking at the #AIMA2017 Global Policy a
Lire la suite →
Page suivante