Aide-publique-au-developpement

Miniature

Debt in Sub-Saharan Africa

Since the cancellation of the Heavily Indebted Poor Countries initiative, sub-Saharan African countries have re-debted and their debt composition has become more complex. The Covid-19 crisis exacerbated these vulnerabilities and led the Paris Club and the G20 to implement multilateral initiatives. Beyond the debt service suspension initiative, the Paris Club and the G20 agreed on a common framewor... Lire la suite

Miniature

L'endettement de l'Afrique subsaharienne

Depuis les annulations de l'initiative Pays Pauvres Très Endettés, les pays d'Afrique subsaharienne se sont ré-endettés et la composition de leur dette s’est complexifiée. La crise de Covid-19 a exacerbé ces vulnérabilités et a conduit le Club de Paris et le G20 à mettre en œuvre des initiatives multilatérales. Au-delà de l’initiative de suspension du service de la dette, le Club de Paris et le G2... Lire la suite

Miniature

China's Position Among Lenders in Sub-Saharan Africa

In 20 years, China has become Sub-Saharan Africa's largest creditor, holding 62.1% of its bilateral external debt in 2020, up from 3.1% in 2000. These loans are based on a complex institutional architecture, which favours tools derived from private loan contracts, securing both repayments and Chinese strategic interests. Since 2016, these flows have undergone a quantitative and geographical recali... Lire la suite

Miniature

Le positionnement de la Chine parmi les bailleurs en Afrique subsaharienne

La Chine est devenue en 20 ans le principal créancier de l’Afrique subsaharienne, détenant 62,1 % de sa dette externe bilatérale en 2020, contre 3,1 % en 2000. Ces prêts reposent sur une architecture institutionnelle complexe, qui privilégie des outils issus des contrats de prêts privés, sécurisant à la fois les remboursements et les intérêts stratégiques chinois. Depuis 2016, ces flux connaissent... Lire la suite

Miniature

Development finance in Sub-Saharan Africa in the times of Covid-19

Achieving sustainable development goals by 2030 requires a significant increase in development financing, which has been made even more difficult by the global health crisis related to COVID-19. This note assesses the impact of the COVID-19 crisis on private capital flows in sub-Saharan Africa and examines options for long-term development financing in the post-COVID-19 period in the countries con... Lire la suite

Miniature

Le financement du développement de l'Afrique subsaharienne à l'épreuve de la pandémie

L’atteinte des objectifs de développement durable d’ici 2030 nécessite une augmentation significative du financement du développement, dont la tâche a été rendue encore plus difficile avec la crise sanitaire mondiale liée à la COVID-19. Cette note évalue l'impact de la crise COVID-19 sur les flux de capitaux privés en Afrique subsaharienne et examine les options de financement du développement à l... Lire la suite

Miniature

Chiffres clés de l'Aide publique au développement française

L'Aide publique au développement française s'élève à 10,3 milliards d'euros en 2018 et à 0,43% du RNB.... Lire la suite

Miniature

Actualités économiques Nigéria - Ghana semaine 40 du 30 septembre au 6 octobre 2019

Publication du Service économique régional d’Abuja, réalisée avec les contributions des SE de Lagos et d’Accra.... Lire la suite

Miniature

L’aide publique au développement française atteint 10,3 Md€ en 2018

L'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) a publié en avril les données préliminaires de l'aide publique au développement (APD) mondiale pour l'année 2018. L'APD mondiale progresse à 153 milliards de dollars (+4% par rapport à 2017 en dollars courants), tandis que l'APD française affiche une hausse de 2%, atteignant 10,3 milliards d'euros, soit 0,43% du revenu national b... Lire la suite

Miniature

Restitution publique de la revue conjointe des contributions françaises aux fonds fiduciaires multi-bailleurs crise et post-crise (FFMB-CPC)

Depuis plusieurs décennies ont été mis en place des mécanismes de mutualisation de l’aide appelés « fonds fiduciaires multi-bailleurs » qui, à partir de la fin des années 1990 et du début des années 2000 ont concerné des zones de crise. Entre 2002 et 2017, la France a contribué à hauteur de  176,9M€ aux 12 FFMB-CPC, administrés par la banque mondiale et plus récemment par l’Union européenne, qui... Lire la suite