endettement

Miniature

Dette ou infrastructures : faut-il choisir ?

Le déficit d’infrastructures justifierait une politique d’investissement public ambitieuseSelon une enquête menée à la fin des années 2000 auprès de responsables d’entreprises[1], la faible productivité des firmes camerounaises s’expliquait à plus de 40 % par le sous-développement des infrastructures publiques. Ce constat était corroboré par les grands classements internationaux, tels que le Globa... Lire la suite

Lettre d'Afrique centrale n°12

Transport, énergie, communication, les pays de la région doivent investir. Les projets ambitieux n’ont pas manqué au fil des années. Et pour autant le bilan qu’on peut faire aujourd’hui a quelque chose de décourageant. Les besoins essentiels ne sont pas satisfaits et les pays de la région sont restés à la queue des classements correspondants. Dans le même temps, à l’exception de la RDC, qui a cert... Lire la suite

Miniature

Horizon ASEAN 24 (juillet 2018)

Sommaire Visites des Premiers ministres singapourien et thaïlandais en France  L’économie numérique en Asie du Sud-Est, un secteur au fort potentiel de croissanceLe marché du numérique connaît une forte croissance en Asie du Sud-Est et pourrait représenter 200 Mds  USD, soit 6% du PIB de la zone, en 2025, selon les prévisions de Google et Temasek, contre actuellement 2%.  Evolution des parts de m... Lire la suite

Programme d’aide du FMI : l’institution salue les résultats engrangés et procède à de nouvelles recommandations

Suite à l’amélioration de la plupart des indicateurs macroéconomiques du Ghana en 2017, le FMI a salué les efforts conduits par l’Etat dans le cadre de l’extension du programme d’aide qui lui a été accordé jusqu’en avril 2019. La volonté du gouvernement de réduire le déficit public à 4,5% en 2018 et de dégager un excédent primaire équivalant à 2% du PIB a aussi été accueillie favorablement. Afin d... Lire la suite

L'endettement en devises étrangères des entreprises en Turquie

L’endettement des entreprises a augmenté de manière significative après la crise des subprimes de 2008. Il s’établit à plus de 68,5% du PIB au 2ème trimestre 2017, dont une part significative est libellée en devises, alors qu’il représentait 29,9% du PIB en 2007.... Lire la suite