Balance-courante

Miniature

La situation économique et financière de la Roumanie en 2017

La Roumanie affiche la plus forte croissance du PIB de l’UE en 2017, à 7,0%, contre 4,8% en 2016. Celle-ci s’explique par la politique pro-cyclique menée par le gouvernement, visant à accélérer la convergence des revenus de la population vers la moyenne de l’UE. L’industrie et le commerce de gros et de détail sont les secteurs les plus dynamiques, profitant pleinement de la dynamique de la consomm... Lire la suite

Miniature

Brève région Danube Balkans - 12 au 18 janvier 2018

Conjoncture : le rapport trimestriel de janvier 2018 de la banque UniCredit confirme des perspectives de croissance dynamique jusqu’en 2019 dans la région Le rythme de croissance du PIB devrait rester soutenu dans tous les pays de la région. A noter un ralentissement à 1,8% en Serbie pour 2017 (mauvaises conditions météorologiques), avant de repartir à 3,3% pour 2018. La Roumanie connaîtrait égale... Lire la suite

Miniature

Balance des paiements et position extérieure de la Finlande en 2016

Statistiques Finlande a publié, le 15 novembre 2017, les résultats de la balance des paiements pour 2016. La balance courante présente un déficit en augmentation en 2016, tout comme le solde du compte financier. La position extérieure du pays se renforce légèrement en 2016.... Lire la suite

Miniature

Trésor-Economics No. 209 - How to explain Germany's strong current account surplus?

Germany's current account – the difference between domestic saving and investment – was slightly in deficit in 2000. By 2016, it totalled an unprecedented €261bn, or more than 8% of the country's GDP.Wage moderation during the 2000s accounts for up to a third of this surplus. Slower increases in German wages relative to those in the euro area improved Germany's competitiveness within the single cu... Lire la suite

Miniature

Trésor-Éco n° 209 - Comment expliquer le niveau élevé de l'excédent courant allemand ?

Le solde courant allemand, représentant la différence entre l’épargne et l’investissement du pays, légèrement déficitaire en 2000, a atteint le niveau inédit de 261 Mds€ en 2016, soit plus de 8 % du PIB allemand.La modération salariale intervenue au cours des années 2000 expliquerait jusqu’à un tiers de cet excédent. La progression plus faible des salaires allemands par rapport à ceux de la zone e... Lire la suite