politique-economique

Lettre Economique d'Egypte - mars 2019

Au sommaire de ce numéro de la lettre économique d'Egypte :Le commerce France-Egypte en 2018La Balance des paiements égyptienne au premier trimestre 2018/2019Performances du marché automobile égyptien en 2018La nouvelle loi sur les investissements, un choix couteux?Brèves et indicateurs économiques... Lire la suite

Evolution de l'inflation entre 2017/18 et 2018/19

Depuis la fin des années 2000, l’Egypte se caractérise par une inflation moyenne à deux chiffres : l’indice des prix à la consommation (IPC) fluctuant autour de 10% par an entre 2007 et 2015. Suite à la décision de la BCE d’adopter le régime de change flottant en novembre 2016, la livre égyptienne a perdu plus de 50% de sa valeur et l’inflation a atteint des niveaux exceptionnels en 2016/17 (23,3%... Lire la suite

Mise en place d'un mécanisme d'indexation des prix du pétrole

Le Premier Ministre Mostafa Madbouly a signé le décret n° 2764/2018 publié au Journal Officiel le 03 décembre 2018. Ce dernier fait état de deux décisions :Formation d’un comité de suivi du mécanisme d’indexation des prix des produits pétroliersCe comité est composé de représentants des Ministères du Pétrole, des Finances ainsi que de l’Egyptian General Petroleum Corporation qui sont nommés sur dé... Lire la suite

Lettre économique d'Egypte - Janvier 2019

Au sommaire de ce numéro de la lettre économique d'Egypte :Evolution de l'inflation entre 2017/18 et 2018/19Mise en place d'un mécanisme d'indexation des prix du pétroleLa réforme du secteur des déchets en EgypteVers une fin de l'obligation de condition de nationalité dans les sociétés égyptiennes ?... Lire la suite

L'Egypte face à la "crise des pays émergents"

Alors que la décision prise par la Banque Centrale d’abandonner le régime de parité fixe de la livre égyptienne en novembre 2016 avait marqué le retour des investissements des non-résidents, en particulier sur le marché de la dette domestique, la tendance a commencé à s’inverser depuis la fin du mois de mars. Le montant des titres publics (t-bills et t-bonds) détenus par les non-résidents a ainsi... Lire la suite

Miniature

"Sauver l'emploi ou protéger le salarié ?" : tribune du Chef du service économique régional pour les pays nordiques parue dans les Echos

Le ministre conseiller pour les affaires économiques et chef du Service économique régional pour les pays nordiques, Éric Duédal, signe une tribune dans la rubrique idées du Cercle des Échos."Comme le montre l'exemple de l’aciérie de Saint-Saulve (Nord), deux modèles d’État-providence s'opposent quand une usine risque de fermer. Celui de la France, qui vise à protéger l'emploi. Et celui des pays n... Lire la suite

Miniature

Brèves de l'ASEAN semaine 38 (2018)

Faits saillants► Nouvelles hausses des taux directeurs aux Philippines (+50 pdb, à 4,5%) et en Indonésie (+25 pdb, à 5,75%)► L’autorité de la concurrence singapourienne impose une amende de 9,5 M USD à Grab et Uber►Tenue à Paris duDialogue économique de haut niveau entre la France et la ThaïlandeRégionD’après le PNUD et l’Université d’Oxford, 60,9 millions de personnes vivent dans une situation de... Lire la suite

La création d'un fonds souverain égyptien ("Fonds Misr")

Le Parlement a approuvé le 16 juillet 2018 le projet de loi de création d’un fonds souverain égyptien « Fonds Misr ». Le futur fonds souverain aura un capital de 200 Mds LE (11,2 Mds $). Il démarrera avec un capital libéré de 5 Mds LE (280 M $) dont 1 Md LE versé par le Trésor Public à la création (20%) et 3 Mds LE libérés sur trois ans. Ce véhicule d’investissement sera principalement chargé de l... Lire la suite

Lettre économique d'Egypte n°87 - Août 2018

Au sommaire de ce numéro de la lettre économique :Le FMI achève sa trosième revue du programme de réformesLe secteur de l'électricité à nouveau capable de soutenir le développement économiqueLa création d'un fonds souverain égyptien ("Fonds Misr")... Lire la suite

La déclaration de politique générale de Moustafa Madbouli

Le Premier Ministre Moustafa Madbouli a prononcé le 3 juillet son discours de politique générale devant le Parlement. Il a confirmé vouloir s’inscrire dans la lignée de son prédécesseur Shérif Ismail, notamment sur le volet des réformes économiques.Ainsi pour l’exercice 2018/19, il a annoncé un objectif de croissance de 5,5% du PIB. De même, il s’est engagé à poursuivre les efforts pour réduire l’... Lire la suite