commerce-exterieur

Miniature

Trésor-Éco n° 230 - Comment expliquer la réduction de l'excédent commercial agricole et agro-alimentaire ?

Le secteur agricole et agro-alimentaire est l'une des principales forces du commerce extérieur français. Il constitue notre troisième excédent sectoriel, à 5,5 Md€ en 2017, derrière le secteur aéronautique et spatial et la chimie. Cet excédent est très concentré sur quelques produits, en particulier les boissons et les céréales.Depuis le début des années 2010, ce solde s'est progressivement réduit... Lire la suite

Miniature

Hausse de l’acompte d’impôt sur les sociétés prélevé à l’importation

Confrontée à la dégradation de ses indicateurs externes, l’Indonésie tente de stabiliser la situation en mettant en place des mesures de réduction des importations. La dernière en date est une augmentation de l’acompte de l’impôt sur les sociétés perçu lors de l’importation pour 1147 produits. Cet acompte sera déductible du total de l’impôt dû en fin d’année par l’entreprise. Parmi les produits co... Lire la suite

Le commerce extérieur du Portugal au 1er semestre 2018

Au 1er semestre 2018, le déficit de la balance commerciale des biens a augmenté de 20,3 % en glissement annuel, atteignant - 7,7 Md€ contre - 6,4 Md€ au 1er semestre 2017. Le commerce extérieur a été dynamique : les exportations ont augmenté de 6,5 % en glissement annuel (29,5 Md€) et les importations de 9,1 % (37,2 Md€). Le creusement du déficit de la balance commerciale des biens, jusqu’à présen... Lire la suite

Le commerce extérieur de la Turquie au premier semestre 2018

Au premier semestre 2018, les importations turques ont progressé de 13,5% et les exportations de 6,3% en glissement annuel, menant à un creusement du déficit commercial de 31,6%, à 40,7 Mds USD. Ce dernier reste tributaire du niveau des importations, et en premier lieu du prix des hydrocarbures. L’Union européenne (à 28) confirme sa position de premier partenaire commercial. La Chine et l’Allemagn... Lire la suite

Miniature

Éire Éco - Juin 2018

MacroéconomieActivité économique – Le PMI manufacturier était en légère hausse en mai, s’établissant à 55,4 (contre 55,3 le mois précédent). La croissance des nouvelles commandes s’est fortement accélérée et la confiance des entreprises a atteint son plus haut niveau depuis 38 mois. Les pressions inflationnistes sur les producteurs irlandais demeurent cependant importantes, notamment à cause de l... Lire la suite

Economie philippine - indicateurs à fin avril 2018

Indicateurs économiques des Philippines à fin avril 2018... Lire la suite

Miniature

Le commerce extérieur de la Bosnie-Herzégovine en 2017

Le commerce extérieur de la Bosnie-Herzégovine se caractérise par une balance commerciale structurellement déficitaire, représentant 24% du PIB en 2017. Compte tenu d’un appareil de production relativement étroit, les besoins de la demande interne, principal moteur du pays et alimentée par les remises de la diaspora, ne sont que partiellement couverts par la production domestique, ce qui engendre... Lire la suite

Forte augmentation du déficit commercial des Philippines au premier trimestre 2018

Au premier trimestre 2018, les échanges commerciaux des Philippines se sont stabilisés à 40 Mds USD en variation annuelle, résultant d’une baisse de -6 %, des exportations passées de 16,8 à 15,8 Mds USD et d’une progression des importations de 6,8 %, de 22,8 à 24,4 Mds USD. Le déficit commercial a augmenté de 42 % sur la période, passant de 6,1 à 8,7 Mds USD et le taux de couverture des échanges s... Lire la suite

Miniature

Le commerce extérieur de l'Albanie en 2017

Les échanges commerciaux de l’Albanie ont considérablement augmenté depuis 2010 mais le solde commercial reste structurellement déficitaire. Les exportations ont augmenté de 12% en 2017 pour atteindre 2 Mds EUR, tandis que les importations se sont établies à 4,6 Mds EUR (+8% en ga). Le déficit commercial s’est à nouveau creusé en 2017 (+5%) et s’élève à 2,6 Mds EUR, soit 22% du PIB. Les produits t... Lire la suite

Miniature

Le commerce extérieur de la Bulgarie en 2017

En raison d’une hausse des exportations plus faible que celle des importations, le déficit commercial s’est lourdement aggravé en 2017 pour atteindre 8% du PIB, alors que la tendance était à sa réduction depuis 2014. Cette aggravation s’explique en grande partie par la hausse de la consommation interne et le renchérissement de la facture énergétique. En revanche, l’excédent courant a continué à au... Lire la suite