EnergieFocus : Le promoteur immobilier Daiwa House investit 30 milliards de yen dans les énergies renouvelables et vise une  autosuffisance complète en électricité renouvelable d’ici 2040Et aussi : Revues à la baisse des tarifs d'achat / Arrêt production solaire à KyushuTransportFocus : Difficultés supplémentaires dans la création de nouveaux slots à HanedaEt aussi : Joint-venture entre Toyota et SoftBank / Investissement de Honda dans General Motors / Livraison du premier appareil de transport aérien de passagers japonais / Rappels de véhicules hybrides de ToyotaEnvironnement & ClimatFocus : Le nouveau ministre de l'environnement envisage de rendre obligatoirement payante la distribution de sacs plastique dans les supermarchés Et aussi : Vente de viande de baleine en violation de la Convention de Washington / Pailles en papier dans les cafés de la mairie de TokyoInfrastructuresFocus : Le gouvernement envisage de remettre à niveau d’importantes infrastructures au cours des troi

Energie

  • Focus : Le promoteur immobilier Daiwa House investit 30 milliards de yen dans les énergies renouvelables et vise une  autosuffisance complète en électricité renouvelable d’ici 2040
  • Et aussi : Revues à la baisse des tarifs d'achat / Arrêt production solaire à Kyushu

Transport

  • Focus : Difficultés supplémentaires dans la création de nouveaux slots à Haneda
  • Et aussi : Joint-venture entre Toyota et SoftBank / Investissement de Honda dans General Motors / Livraison du premier appareil de transport aérien de passagers japonais / Rappels de véhicules hybrides de Toyota

Environnement & Climat

  • Focus : Le nouveau ministre de l'environnement envisage de rendre obligatoirement payante la distribution de sacs plastique dans les supermarchés
  • Et aussi : Vente de viande de baleine en violation de la Convention de Washington / Pailles en papier dans les cafés de la mairie de Tokyo

Infrastructures

  • Focus : Le gouvernement envisage de remettre à niveau d’importantes infrastructures au cours des trois prochaines années

Énergie

Le promoteur immobilier Daiwa House investit 30 milliards de yen dans les énergies renouvelables et vise une  autosuffisance complète en électricité renouvelable d’ici 2040daiwa house wind

Daiwa House Industry a annoncé qu’elle investirait 30 milliards de yen d’ici la fin de l’année fiscale 2020 dans la construction de 80 centrales méga-solaires à travers le Japon, ainsi qu’une centrale éolienne dans la préfecture d’Ehime et une centrale hydroélectrique dans la préfecture de Gifu. Les 180 centrales méga-solaires, la centrale éolienne et la centrale hydroélectrique que la compagnie opère d’ores et déjà à travers ses filiales (d’une capacité totale de 235 MW) couvrent aujourd’hui 60 % de ses besoins électriques. Les nouveaux projets permettraient de faire croître de 50 % ces capacités ; atteignant alors 350 MW, elles couvriraient les besoins électriques de l’ensemble du groupe.

Daiwa House vise à répondre à l’ensemble de ses besoins en électricité via ses propres centrales renouvelables d’ici 2040. Le groupe vend aujourd’hui de l’électricité renouvelable aux énergéticiens nippons via le système de tarifs d'achat et a pour objectif de passer graduellement à l’autoconsommation avant l’expiration de ces contrats. L’entreprise poursuivra ainsi, même après 2021, d’étendre ses capacités de production.

La compagnie a rejoint au printemps dernier RE100, une alliance internationale d’entreprises visant une consommation d’énergie 100 % renouvelable. Plus de dix entreprises japonaises (dont Sony, Ricoh, Sekisui House et Fujitsu) font déjà partie de l’alliance ; Daiwa House est cependant la seule à viser l’autoproduction.

Source : Nikkei Asian Review, 3 octobre 2018

Et aussi...

  • Le METI envisage de révoquer l’approbation ou de réduire le tarif d’achat pour les opérateurs de centrales solaires ayant souscrit au système de tarifs d'achat à son lancement en 2012 mais ne produisant pas encore d’électricité | Asahi, 4 octobre 2018.
  • Kyushu EPCO va demander un arrêt temporaire de la production solaire | Nikkei, 7 octobre 2018.

Transport

Difficultés supplémentaires dans la création de nouveaux slots à Haneda

En 2014, le MLIT a annoncé l’ouverture d’une nouvelle route aérienne au-dessus du centre-ville de Tokyo afin de renforcer la capacité de l’aéroport d’Haneda, notamment en vue des JO 2020. Cette route est nécessaire à l’accroissement du trafic entrant ; le nombre de slots internationaux de jour annuel doit ainsi passer de 60 000 à 99 000. L’effet économique de cette augmentation est évalué à 650 milliards yen/an.

Depuis 2014, le gouvernement japonais organise des réunions afin d’obtenir l’accord des habitants concernés par les nuisances supplémentaires. Par ailleurs, cette nouvelle route doit passer au-dessus de la zone Yokota, dont le contrôle aérien est confié aux armées américaines. Le gouvernement doit ainsi obtenir leur accord afin que les appareils puissent survoler la zone et que le contrôle aérien soit assuré par les Japonais.

Cet accord semble difficile à obtenir à l’heure actuelle ; ces discussions vont ainsi causer du retard dans l’attribution des slots aux compagnies aériennes, prévue fin 2018. En l’absence d’accord, le gouvernement pourra être forcé de revoir sa politique touristique.

Source : Nikkei, 5 octobre 2018

Et aussi...

Environnement & Climat

Le nouveau ministre de l'environnement envisage de rendre obligatoirement payante la distribution de sacs plastique dans les supermarchés

On évalue à 30 milliards le nombre de sacs plastique utilisés annuellement au Japon. La loi sur le recyclage des emballages requiert des détaillants des efforts pour réduire l’utilisation des sacs plastique. Si les supermarchés ont déjà commencé à les facturer, ce processus semble plus complexe pour les petits commerçants.

Au cours d’une entrevue avec la presse ce 4 octobre, le nouveau Ministre de l’environnement, M. Harada, a indiqué qu’il serait nécessaire que tous les sacs plastique deviennent obligatoirement payants afin de réduire la pollution marine aux déchets plastiques. Il a précisé qu’il ferait appel aux associations concernées. Il a par ailleurs indiqué que « ce problème étant lié aux consommateurs, il faudrait écouter les opinions de tout le monde » et que « la politique environnementale n’est pas en conflit avec la politique économique ».

En vue du G20 2019 à Osaka, le Ministère de l'environnement prépare actuellement une « stratégie de recyclage des ressources plastique ». Il est envisagé que soit établi un objectif chiffré de réduction et recyclage plus ambitieux qu’inscrit dans la charte sur la pollution maritime aux déchets plastique que le Japon n’a pas signé lors du G7 2018.

Source : Mainichi, 4 octobre 2018

Et aussi...

  • Un comité international de conservation juge que la distribution à titre commercial de viande de rorqual boréal au Japon viole la Convention de Washington | The Japan News et The Japan Times, 3 octobre 2018.
  • La mairie de Tokyo va tester l’emploi de pailles en papier dans trois cafés au sein de ses bâtiments pendant un mois | The Japan Times, 28 septembre 2018.

Infrastructures

Le gouvernement envisage de remettre à niveau d’importantes infrastructures au cours des trois prochaines années

D’ici la fin de l’année, le gouvernement va réaliser un examen complet de son plan fondamental en matière de maintenance des infrastructures à long terme. Le plan aujourd’hui en vigueur avait été établi en 2014. Le gouvernement chercherait à renforcer les infrastructures importantes au cours des trois prochaines années ; il devrait par ailleurs conduire des inspections d’urgence portant sur 118 points pour les infrastructures majeures. Cette annonce intervient alors que des inquiétudes sont soulevées en matière de résistance aux désastres des infrastructures clés comme les aéroports et réseaux électriques.

Source : Yomiuri, 1er octobre 2018.

 

Les informations présentées dans cette revue d'actualité bimensuelle sont identifiées par le Pôle Développement Durable du Service Economique Régional de l'Ambassade de France à Tokyo (Direction Générale du Trésor / Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire). Elles n'ont aucune vocation d'exhaustivité. Les avis exprimés sont les résumés des articles sources.