La transformation numérique est un processus multidimensionnel, vecteur d’innovation et nourrit les gains de productivité. Le degré de numérisation des entreprises françaises est comparable à celui observé en Europe. Comme à l’étranger, les PME et a fortiori les TPE accusent un retard de numérisation par rapport aux grandes entreprises. La crise sanitaire a montré que le numérique contribue à la résilience de l’économie, en permettant des modes d’organisation flexibles et la vente à distance.

Les technologies numériques transforment les économies : elles modifient les relations entre entreprises et consommateurs, la façon dont les entreprises interagissent entre elles, et leurs méthodes de production. La transformation numérique est un processus multidimensionnel, vecteur d'innovation et nourrit les gains de productivité.

Le degré de numérisation des entreprises françaises est comparable à celui qui est observé en Europe aussi bien sur les outils numériques matures (progiciels de gestion, traitement automatisé des factures) que sur les technologies émergentes (informatique en nuage, données de masse, intelligence artificielle). En particulier, l'économie française présente un taux de robotisation cohérent avec sa structure sectorielle et sa population active.

En France comme dans le reste de l'Europe, les PME et a fortiori les TPE accusent un retard dans l'adoption de technologies numériques par rapport aux grandes entreprises. Ce retard concerne toutes les technologies numériques : les TPE et PME sont moins bien connectées à l'internet haut débit et très haut débit, ont moins recours aux logiciels de gestion, à la vente en ligne, à l'informatique en nuage et à l'analyse de données.

La crise sanitaire a montré que le numérique peut contribuer à une plus grande résilience de l'économie, en permettant des modes d'organisation flexibles et la vente à distance. Une politique publique de numérisation du tissu productif devrait cibler prioritairement les entreprises les plus contraintes financièrement et disposant d'un accès limité à l'information sur les bénéfices des technologies numériques. Elle doit s'accompagner d'un soutien aux infrastructures (Très Haut Débit, 5G) et d'un ensemble cohérent de politiques visant à faciliter le développement du numérique (soutien à la recherche, formation, cybersécurité, etc.). C'est pourquoi la numérisation de l'économie est un axe important des mesures prioritaires du plan de relance.

.

TE-271

 

+ Télécharger l'étude complète Trésor-Éco n° 271>>

+ Autres publications à consulter sur le sujet :

+ Voir toute la collection des études Trésor-Éco : Français / English