Brèves macro-économiquesCalculée en glissement annuel, l'inflation est passée de 9,7% à la fin du mois de mai 2018 à 52,1% à la fin du mois de mai 2019. La parité IRR / USD a franchi le seuil de 130 000 sur le marché secondaire des changes¹ à la fin du mois de mai. C’est son plus haut niveau depuis le mois de septembre 2018. L’écart entre le marché secondaire et le marché parallèle des changes s’établit désormais à près de 10%.Signe des temps, les investissements étrangers en Iran ont été ramenés de 2,8 Mds$ à la fin du mois de février 2018 à 914 M $ à la fin du mois de février 2019, soit une baisse de 67%.La Banque centrale a assoupli les règles qui encadraient le versement par les exportateurs de leurs recettes en devises sur le marché secondaire NIMA. Les industries pétrochimiques devront désormais reverser 60% de leurs revenus en devises, contre 90% précédemment. Les recettes d'exportations annuelles de l'industrie pétrochimique s'établissent à environ 10 Mds$.Selon le

Brèves macro-économiques

  • Calculée en glissement annuel, l'inflation est passée de 9,7% à la fin du mois de mai 2018 à 52,1% à la fin du mois de mai 2019.

  • La parité IRR / USD a franchi le seuil de 130 000 sur le marché secondaire des changes¹ à la fin du mois de mai. C’est son plus haut niveau depuis le mois de septembre 2018. L’écart entre le marché secondaire et le marché parallèle des changes s’établit désormais à près de 10%.

  • Signe des temps, les investissements étrangers en Iran ont été ramenés de 2,8 Mds$ à la fin du mois de février 2018 à 914 M $ à la fin du mois de février 2019, soit une baisse de 67%.

  • La Banque centrale a assoupli les règles qui encadraient le versement par les exportateurs de leurs recettes en devises sur le marché secondaire NIMA. Les industries pétrochimiques devront désormais reverser 60% de leurs revenus en devises, contre 90% précédemment. Les recettes d'exportations annuelles de l'industrie pétrochimique s'établissent à environ 10 Mds$.

  • Selon le gouverneur M. Abdonasser Hemmati, la Banque Centrale aurait financé 6 Mds USD d'importations sur les seuls mois de mars et d’avril 2019,

  • L'indice des prix à l’importation est passé de 486,7 en 2017/2018 à 1029 en 2018/2019, soit une augmentation voisine de 111%.

  • L’indice des prix à l’exportation est passé de 181,4 en 2017/2019 à 292,2 en 2018/2019, soit une augmentation de 61%.  

  • D'après le Centre national des statistiques, le taux de chômage observé au cours de l'année 2018/2019 s'est établi à 12%, soit une augmentation de 0,1 point par rapport à 2017/2018. Le taux de chômage le plus élevé (18,7%) a été enregistré dans la province de Kermanshah (Ouest du pays). La province de Téhéran affichait un taux de chômage de 12,2% sur la période considérée.

¹ C'est-à-dire sur la plate-forme "NIMA" (qui est gérée et administrée par la Banque centrale)

 

Brèves sectorielles

  • L’exemption accordée jusqu’au 17 juin par l’administration américaine à l’Irak pour ses importations d’électricité en provenance d’Iran a été renouvelée pour une période de trois mois.

  • D'après l'Agence Internationale de l'Energie, les exportations de pétrole brut ont été ramenées de 2,8 M de b/j au mois d’avril 2018 à 1,05 M de b/j au mois d’avril 2019.

  • D'après l'Agence Internationale de l'Energie, les exportations iraniennes de produits pétroliers (pétrole brut et condensats) se sont établies à 1,4 M de b/j entre le mois de novembre 2018 et le mois d’avril 2019, alors que « waivers » accordés par l’OFAC (hors ceux qui concernent l’Italie, la Grèce et Taïwan) étaient supposés les plafonner à 1,05 M de b/j.

  • Alors qu’elles avaient été ramenées de 313 633 b/j au premier trimestre 2018 à 230 711 b/j au premier trimestre 2019, les importations coréennes de pétrole iranien auraient atteint 377 000 b/j au mois d’avril.

  • L'Iran Energy Exchange (IRENEX) a organisé une dixième session de vente de pétrole le 21 mai. Le nombre de barils proposés est passé de 1 million à 2 millions et le seuil minimum de commande a été ramené de 35 000 barils à 1 000 barils. Le prix de vente unitaire s’établissait à 67,28$ par baril. Signe des temps, aucun acheteur ne s'est manifesté.

  • D’après la World Steel Association, l’Iran aurait produit 8,38 M de tonnes d’acier brut au cours des quatre premiers mois de l’année 2019, en augmentation de 6% en glissement annuel.

  • D’après l’Iranian Mines and Mining Industries Development (IMIDRO), la production d’aluminium a été ramenée de 26 512 tonnes à 20 415 tonnes au cours du premier mois de l’année civile iranienne (21 mars - 20 avril 2019), soit une baisse de 33% en glissement annuel.

  • Selon l’Administration des douanes, l’Iran a exporté 279,58 tonnes de safran au cours de l’année civile 2018/2019 pour une valeur totale de 351 M USD.

  • La valeur des biens de contrebande saisis par les autorités iraniennes aurait atteint 74,3 trillions IRR en 2018/2019 (soit 1,8 Md$ au taux officiel), en hausse de 73% par rapport à l'année fiscale 2017/2018.

  • D'après l'Association des chambres de commerce et d'industrie allemandes, le nombre d'entreprises allemandes implantées en Iran est passé de 120 à 60 sous l’effet des sanctions américaines.

  • D'après l'Association des compagnies aériennes, le nombre de passagers des compagnies iraniennes s'est établi à 25,8 M en 2018/2019, soit une baisse de 14% en glissement annuel.

  • Selon le PDG de la Tehran Urban and Suburban Railway Company l’achèvement des travaux de construction des lignes 6 et 7 du métro de Téhéran nécessiterait 478 M USD. La portion orientale de la ligne 7 devrait être néanmoins opérationnelle courant 2019-2020.