Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Mozambique
 

Mozambique

Les zones de compétences de ce site sont: Swaziland

Après des années de forte croissance, l'économie du Mozambique a connu en 2016 un fort ralentissement (3,3%, après 7,9% en moyenne depuis 2004).  A court terme, une crise de surendettement devrait peser sur les perspectives de développement du pays qui devra restructurer une partie de sa dette publique et assainir ses comptes publics pour retrouver la confiance du FMI (qui a suspendu son programme en 2016) et des bailleurs internationaux (lesquels ont gelé leurs décaissements au titre de l'aide budgétaire l'an dernier). A moyen terme, le Mozambique devrait cependant à nouveau offrir de nombreuses opportunités d’affaires pour les entreprises françaises, notamment dans les secteurs suivants :

- hydrocarbures : de gigantesques gisements de gaz (5 000 Md m3, équivalent aux 9èmes réserves mondiales) ont été découverts au début des années 2010 dans le bassin du Rovuma, au nord du Mozambique. Les décisions finales d'investissement relatives au démarrage de l'exploitation de ces réserves devraient être annoncées courant 2017 et, à l'horizon 2022/2023, le Mozambique pourrait se positionner en tête de liste des producteurs mondiaux de GNL. Par delà ces projets de production gazière, le sous-sol du pays largement inexploré va continuer de faire l'objet de campagnes d'exploration.

-agriculture/sylviculture/pêche : seuls 16% des 36 M ha de terres arables sont cultivées, alors que le pays possède de bonnes terres et des réserves en eau. Le potentiel en matière de pêche et de sylviculture est également largement sous-exploité.

-mines : le Mozambique recèle d’importants gisements de charbon (10èmes réserves mondiales), de sables lourds (dérivés du titane) et de graphite (1ères réserves mondiales) qui commencent à être exploités à grande échelle.

-énergie : le taux d’électrification est à peine supérieur à 30% et plusieurs projets de centrales hydroélectriques et thermiques, mais aussi d’énergie solaire, sont en cours de développement. 2 000 des 2 800 MW de capacités de production du Mozambique sont dediées à l'exportation.

-infrastructures de transport : plusieurs corridors logistiques tels que ceux de Nacala, Beira ou de Maputo alliant routes, réseaux ferrés et zones portuaires traversent le Mozambique d'est en ouest et permettent d'alimenter les pays de l'intérieur (Malawi, Zimbabwe et Zambie). Des projets de modernisation ou de création de nouveaux axes logistiques sont à l'étude.

-tourisme : fort potentiel (plages, sites de plongée, réserves naturelles), y compris dans les zones en développement économique (Maputo, Tete, Nacala).  

Ressources

  • L'investissement direct étranger au Mozambique en 2016 - 13/07/2017

    Pour la troisième année consécutive, les flux d’IDE à destination du Mozambique sont en recul (à 3,1 Mds USD, après 3,9 Md $ en 2015), reflet des retards enregistrés dans la mise en valeur des ressources naturelles du pays. Les principaux investis...

  • Le commerce extérieur du Mozambique en 2016 - 12/07/2017

    À 8 Md $, les échanges commerciaux  (import + export) du Mozambique avec le reste du monde sont à nouveau en très net retrait en 2016 (-27% sur un an et - 36% depuis le record atteint en 2013). Cette baisse des échanges est essentiellement imputab...

Mozambique

Focus sur

Objectif Afrique, lettre d’information économique hebdomadaire

Visuel Objectif Afrique

- 30/06/2017

Le secteur de l'assurance au Mozambique en 2014

Le secteur de l’assurance reste embryonnaire au Mozambique avec un taux de pénétration extrêmement limité (1,55% en 2014). Malgré l’arrivée de nouveaux intervenants, ce marché particulièrement dynamiq...
- 28/09/2015

Le secteur de la distribution de détail au Mozambique

Le secteur de la distribution reste peu structuré au Mozambique. Il offre donc d’importantes perspectives  de croissance mais son développement se heurte encore à de nombreux obstacles. A ce stade, la...

- 22/05/2015

Voir tous les Focus sur...