Accueil » Ressources » Publications et événements » Colloques et conférences » Entretiens du Trésor
 

Les Entretiens du Trésor « Ouverture commerciale, croissance et inégalités » #EntretiensTrésor, 31 janvier 2017

La conférence a porté cette année sur le thème « Ouverture commerciale, croissance et inégalités ».  La DG Trésor est particulièrement attentive aux récentes évolutions économiques notamment en matière de politique commerciale.  Cette problématique suscite de très vifs débats à travers le monde, et ce d’autant plus que les effets de la mondialisation sont de plus en plus difficiles à identifier et à analyser. La conférence, organisée autour de trois tables-rondes  modérées par Martin Sandbu, journaliste au Financial Times, a visé à alimenter de manière constructive, objective et nouvelle, le débat sur l’ouverture commerciale, à mettre en lumière ses conséquences sur l’accroissement des inégalités, et  à nourrir les réflexions sur les politiques à entreprendre. Après un discours introductif d’Odile Renaud-Basso, Directrice générale du Trésor, elle a été ouverte par Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances.

Revoir la conférence en vidéo

 Première table-ronde : Gains de l’échange vs. inégalités : quel diagnostic de l’ouverture commerciale ?

L’opportunité de l’ouverture commerciale est à nouveau remise en question. À l’heure où la FMI alerte sur le risque pour l’économie mondiale du ralentissement du commerce et de la résurgence des actions protectionnistes, la société civile est quant à elle de plus en plus sceptique sur les gains du commerce international. Selon les modèles économiques et dans la réalité, quel bilan tire-t-on des effets du commerce mondial sur la croissance et sur l’emploi ? Est-ce que l’ouverture commerciale cause un accroissement des inégalités, et si tel est le cas, quelles sont les instruments les plus à même de lutter contre les effets indésirables de la mondialisation des échanges ?

Intervenants :

  • Prof. Joseph Stiglitz (Professeur à l’Université de Columbia, Prix Nobel d’économie)
  • M. Roberto Azevêdo (Directeur général de l’OMC)
  • Mme Marie-Ange Debon (Directrice Générale Adjointe Groupe SUEZ, Directrice Générale Division Internationale)
  • Prof. Branko Milanovic (Économiste, auteur de “Global Inequality: A New Approach for the Age of Globalization”)
  • M. Philippe Jahshan, (Président de l’ONG Coordination Sud)
  • M. Paul Romer (Chef économiste, Banque Mondiale)

Table ronde 1 : Joseph Sitglitz, Roberto Azevêdo, Marie-Ange Debon, Branko Milanovic, Paul Romer, Philippe Jahshan

Seconde table-ronde : Les négociations commerciales internationales : nouveaux objectifs, nouvelles modalités ?

La politique commerciale a jusque-là fonctionné par cycles de négociations aboutissant à la conclusion d’accords commerciaux, par lesquels toutes les parties prenantes acceptaient de lever leurs barrières au commerce de manière coopérative. Les tarifs douaniers sont désormais en grande partie limités, mais les barrières non-tarifaires subsistent, et les négociations cherchent désormais à uniformiser les règles et les standards en vue de faciliter le commerce et d’établir un level playing field commercial. Devant la prolifération des sujets abordés, quels objectifs précis fixer à la politique commerciale ? Comme s’assurer que le commerce serve les intérêts du développement durable ? Quelles modalités de négociations et quels types d’accords privilégier pour maximiser l’efficacité de la politique commerciale ?

Intervenants :

  • M. Jean-Luc Demarty (Directeur général du Commerce à la Commission européenne)
  • M. Sébastien Jean (Directeur général du CEPII)
  • M. Yann Delabrière (Président de Faurecia)
  • Mme Pervenche Berès (Députée européenne)
  • M. Guntram Wolff (Directeur de l'institut Bruegel)

Table ronde 2 : Jean-Luc Demarty, Sébastien Jean, Yann Delabrière, Pervenche Berès, Guntram Wolff

Troisième table-ronde : Réforme de la gouvernance de la mondialisation et du commerce international

L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) demeure l’épicentre du système commercial multilatéral, tant pour la négociation des nouvelles disciplines que pour s’assurer du respect des règles déjà agréées. Néanmoins, de nombreux accords régionaux et bilatéraux ont émergé, induisant une fragmentation commerciale et à une moindre lisibilité des règles du commerce mondial. Comment faire pour revigorer les discussions multilatérales afin de mieux analyser les enjeux et d’aboutir à une meilleure régulation du commerce mondial ? En outre, le débat avec la société civile mérite d’être revu en profondeur pour améliorer la légitimité démocratique de la politique commerciale, et l’appropriation par tous des enjeux de la mondialisation. Quels nouveaux modes d’échanges peut-on envisager, à toutes les échelles, pour permettre à toutes les parties concernées de contribuer au débat de manière lucide et constructive ?

Intervenants :

  • Prof. Philippe Aghion (Professeur au Collège de France)
  • M. Martin Kaufman (Directeur adjoint du Département de la stratégie, des politiques et d’examen, FMI)
  • M. Juan Manuel Gómez-Robledo (Ambassadeur du Mexique en France)
  • Mme Liina Carr (Secrétaire confédérale à la Confédération Européenne des Syndicats)
  • M. Henrik Bourgeois (Directeur monde pour les affaires européennes de General Electric Europe)
  • Prof. Philippe Martin (Professeur d’économie internationale à Science Po)

Table ronde 3 : Philippe Aghion, Martin Kaufman, Juan Manuel Gómez Robledo, Liina Carr, Hendrik Bourgeois, Philippe Martin

Clôture par M.  Ángel Gurría (Secrétaire général de l’OCDE)

 

 


Publié le 31/01/2017

Focus sur

La galerie photo des Entretiens du Trésor

- 26/01/2017

Application ÉcoFinances

Applications écofinances

L’application EcoFinances est un lecteur vidéo qui permet de visionner sur smartphone ou ordinateur les conférences intégrales et chapitrées se déroulant au sein des ministères économiques et financ...

- 29/08/2013