Singapour en bref

Situation économique et financière

Petit pays, dépourvu de ressources naturelles, associé aux quatre « dragons » asiatiques, Singapour se caractérise aujourd’hui par l’un des PIB par habitant les plus élevés au monde. L’emplacement stratégique de la cité-Etat, à la pointe du détroit de Malacca, et au cœur de l’Asie du Sud-Est, en fait un centre névralgique du commerce régional et mondial.

Pour la deuxième année de suite, l'économie singapourienne a enregistré un ralentissement de sa croissance en 2023. Après un rebond exceptionnel post-Covid de 8,9% en 2021, la croissance a ralenti à 3,9% en 2022 puis 1,2% en 2023, selon les premières estimations du ministère du Commerce et de l’Industrie. L'économie de Singapour a fait face, l’année dernière, à plusieurs défis, notamment le recul de la production manufacturière, en lien avec la baisse de la demande mondiale dans l’électronique, ainsi qu’une atténuation des effets de la reprise dans le secteur des services. Malgré des pressions inflationnistes persistantes et une situation géopolitique tendue, Singapour a néanmoins dépassé les prévisions de croissance officielles, situées entre 0,5% et 1%. Pour 2024, les autorités anticipent une croissance comprise entre 1% et 3%, selon l’évolution de la conjoncture internationale.

En savoir plus : Nouvelle décélération de la croissance à Singapour en 2023 (mars 2024)

 

Commerce extérieur de Singapour

Dans un contexte de demande mondiale ralentie, notamment en électronique, ainsi que le repli des cours du pétrole, le commerce de biens de Singapour s’est contracté de 12% en valeur en 2023, pour atteindre 900 Mds USD. Grâce à une baisse plus prononcée des importations (-13%) que des exportations (-10%), l'excédent commercial s’est cependant amélioré, s’établissant à un niveau record de 53 Mds USD (+13 Mds USD). Enregistrant également un excédent commercial sur les services, Singapour parvient donc à maintenir son excédent courant (20% de son PIB), tout en bénéficiant d’une contribution positive de la demande extérieure pour sa croissance (+1,8 point).

 

En savoir plus : Le commerce extérieur de Singapour en 2023 (mai 2024)

 

Commerce bilatéral France-Singapour

Après un faible rebond en 2021 (+3,4%), nos exportations vers Singapour progressent fortement en 2022 jusqu’à atteindre un niveau record (+24,6%, 9,1 Mds EUR). Dans le même temps, nos importations augmentent mais à un rythme plus modéré (+16,1%, 2,4 Mds EUR). Dans ce contexte, notre excédent commercial bilatéral vis-à-vis de Singapour (+1,5 Md EUR à 6,6 Mds EUR) devient le 1er dans le monde, devant le Royaume-Uni. Près de 60% des exportations de la France dans l’ASEAN sont à destination de Singapour, du fait de sa situation de hub de  réexportation vers la région. Les principaux postes à l’export sont les produits chimiques, parfums et cosmétiques (23,2%, +20,1%), le textile, habillement, cuir et chaussures (21,5%, +55,0%) ainsi que les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (18,2%, +29,0%).

En savoir plus : Le commerce franco-singapourien en 2022 (février 2023)

 

Investissements bilatéraux

Portée par un net rebond de ses flux (10,3 Mds EUR), la France renforce sa présence à Singapour en 2022 avec un stock record de 21,6 Mds EUR d’investissements directs à l’étranger (IDE). Singapour, plateforme incontournable pour la projection des groupes français dans les pays du sud-est asiatique, devient en 2022 la 2ème destination des investissements français dans le monde après les Etats-Unis. A l’inverse, le stock d’IDE singapourien en France, estimé à 1,6 Md EUR, constitue plus de la moitié du stock d’IDE sud-est asiatique en France. Les investissements singapouriens se distinguent par leur nature, essentiellement financière.

En savoir plus : Renforcement des IDE français à Singapour en 2022 (septembre 2023)

 

Indicateurs

Publié le