Brèves macro-économiquesLa parité IRR/USD a de nouveau franchi le seuil de 150 000 IRR pou 1$ sur le marché parallèle. C’est son plus haut niveau depuis la fin du mois de septembre dernier. L’écart entre le marché officiel et le marché parallèle s’établit désormais à plus de 260%.Capital Intelligence a ramené la note souveraine de la République Islamique de B+/B à B/B. La perspective dont elle est assortie est passée de « négative » à « stable ».Les recettes fiscales se seraient établies à 1 090 trillions IRR (soit 25,9 Mds$ au taux officiel) en 2018/2019 contre 1 130 trillions IRR prévues dans le budget de l'année écoulée (26,9 Mds$).L'Administration Trump a étendu le régime des sanctions au fer, à l'acier, à l'aluminium et au cuivre, les exportations de ces métaux étant évaluées à un niveau compris entre 3 et 8% des exportations totales (soit 3 à 5 mds$).Brèves sectoriellesLa production de pétrole aurait été ramenée de 3,85 M de b/j au mois d’avril 2018 à 2,73 M de b/j

Brèves macro-économiques

  • La parité IRR/USD a de nouveau franchi le seuil de 150 000 IRR pou 1$ sur le marché parallèle. C’est son plus haut niveau depuis la fin du mois de septembre dernier. L’écart entre le marché officiel et le marché parallèle s’établit désormais à plus de 260%.

  • Capital Intelligence a ramené la note souveraine de la République Islamique de B+/B à B/B. La perspective dont elle est assortie est passée de « négative » à « stable ».

  • Les recettes fiscales se seraient établies à 1 090 trillions IRR (soit 25,9 Mds$ au taux officiel) en 2018/2019 contre 1 130 trillions IRR prévues dans le budget de l'année écoulée (26,9 Mds$).

  • L'Administration Trump a étendu le régime des sanctions au fer, à l'acier, à l'aluminium et au cuivre, les exportations de ces métaux étant évaluées à un niveau compris entre 3 et 8% des exportations totales (soit 3 à 5 mds$).

Brèves sectorielles

  • La production de pétrole aurait été ramenée de 3,85 M de b/j au mois d’avril 2018 à 2,73 M de b/j au mois d’avril 2019. Elle approche désormais le « point bas » qu’elle avait atteint au mois de juillet 2012, soit 2,5 M b/j.

  • Les importations de pétrole des quatre clients les plus importants de l’Iran en Asie (Chine, Inde, Japon et Corée) auraient été ramenées de 1,631 M de b/j au premier trimestre 2018 à 1,164 M de b/j au premier trimestre 2019.

  • La Chine aurait importé 800 000 b/j de pétrole brut en avril 2018. Si ce volume est confirmé, il correspondrait à son plus haut niveau de commande, précédemment atteint en avril 2014 (798 000 b/j). 

  • Conséquence du non renouvellement du « waiver » accordée par l’Administration américaine à la Corée pour les importations de pétrole, Woori et Industrial Bank of Korea viennent de mettre un terme à leurs activités en Iran.

  • La National Iranian Oil Company (NIOC) a annoncé l’ouverture prochaine d’un bureau de coopération en Irak. 

  • Selon l'Iran Airports Company, le trafic « passagers » des aéroports d'Iran a diminué de 15% entre le mois d'avril 2018 et le mois d'avril 2019. Il a diminué de 29% pour les passagers étrangers.

  • Signe des temps, le nouveau CEO d'Iran Air, M.Turaj Zanganeh (qui a exercé les fonctions de Chef d' Etat-Major de l’Armée de l’Air) compte parmi les personnes physiques qui ont été placées sous sanctions par l’administration américaine.

  • La production de véhicules a été ramenée de 80 794 unités au mois d’avril 2018 à 42 623 unités au mois d’avril 2019, soit une baisse de 47%.

  • Les producteurs de pièces détachées automobiles n'auraient reçu que 40 trillions IRR (soit 952 M $ au taux officiel) sur les 110 trillions IRR (soit 2,6 Mds $ au taux officiel) d'aide annoncée. Selon l'association des constructeurs de pièces détachées automobiles, 700 000 emplois seraient menacés si l'aide venait à ne pas être versée. 

  • L'indice de prix des matériaux de construction à Téhéran est passé de 212,1 en 2017/2018 à 313,4 en 2018/2019 soit une hausse de 47,8%. Le ministère des Routes et de la Construction a annoncé la création d'une ligne de crédit en coopération avec la banque Maskan dédiée à l'approvisionnement en matériaux des constructeurs de logements.

  • D’après le Centre national des statistiques, l’indice des prix à la production de l’électricité s’établit à 126,24 à la fin de l’année 2018/2019, soit une hausse de 4,74% en glissement annuel.

  • Selon la World Steel Association, l’Iran a produit 2,235 M T d’acier brut en mars 2019, soit le plus haut niveau de production mensuelle enregistré depuis janvier 2018.

  • D'après l'Administration des douanes, au cours du premier mois de l'année civile iranienne (mars-avril 2019) les exportations de produits pétrochimiques ont été portées à 2,3 M de T (+ 18% en g.a.), dont 647 000 T de condensats pour une valeur de 348 M $.

  • Le prix du papier aurait augmenté de plus de 340% au cours de l'année 2018/2019. Tandis que 90% du papier utilisé dans l'industrie de l'impression serait importé, les importations iraniennes de papier se seraient établies en 2018 à 800 M de tonnes en volume et 700 M USD en valeur. En conséquence, plusieurs journaux ont réduit le nombre de pages de leur édition papier.