MexiqueRelation Mexique – Etats-Unis La Présidente de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, la démocrate Nancy Pelosi, a déclaré que les législateurs étatsuniens ne ratifieraient pas le nouvel accord USMCA avant que le Mexique n’adopte une réforme sur le droit du travail.Les importations mexicaines de 10 produits agricoles étatsuniens affectés par des droits de douanes imposés par le Mexique – en représailles de ceux sur l’acier et l’aluminium appliqués par son voisin – ont chuté de 4% en 2018, atteignant 2,38 Mds USD. EconomieLe Ministère des Finances a réduit ses prévisions de croissance pour 2019 et 2020, respectivement à 1,6 % (vs. 2 % précédemment) et 1,9 % (vs. 2,6 % précédemment). Les prévisions de croissance pour 2019 poursuivent leur baisse au Mexique, à 1,64% en mars (-0,8 pdp vs. février) selon l’enquête mensuelle auprès du secteur privé de la Banque centrale du Mexique (Banxico).En mars 2019, l’indice de confiance des entreprises (ICE) dans le secteur manufacturier a

Mexique

Relation Mexique – Etats-Unis

  • La Présidente de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, la démocrate Nancy Pelosi, a déclaré que les législateurs étatsuniens ne ratifieraient pas le nouvel accord USMCA avant que le Mexique n’adopte une réforme sur le droit du travail.
  • Les importations mexicaines de 10 produits agricoles étatsuniens affectés par des droits de douanes imposés par le Mexique – en représailles de ceux sur l’acier et l’aluminium appliqués par son voisin – ont chuté de 4% en 2018, atteignant 2,38 Mds USD.

Economie

  • Le Ministère des Finances a réduit ses prévisions de croissance pour 2019 et 2020, respectivement à 1,6 % (vs. 2 % précédemment) et 1,9 % (vs. 2,6 % précédemment).
  • Les prévisions de croissance pour 2019 poursuivent leur baisse au Mexique, à 1,64% en mars (-0,8 pdp vs. février) selon l’enquête mensuelle auprès du secteur privé de la Banque centrale du Mexique (Banxico).
  • En mars 2019, l’indice de confiance des entreprises (ICE) dans le secteur manufacturier a crû de 1,5% par rapport à mars 2018, soit sa troisième hausse consécutive en glissement annuel.
  • Le Mexique est le 17ème producteur mondial de produits de la mer en 2017, avec une valeur de production de 38,7 Mds MXN – une croissance de 8,7 % sur l’année.
  • Bank of America prévoit 2 abaissements du taux directeur de Banxico en 2019, soit une baisse de 50 pdb à 7,75 % en fin d’année.
  • Les réserves internationales de Banxico atteignent 177 Mds USD à la fin du T1 2019, soit une augmentation de 1,86 Mds USD sur le trimestre.
  • Les transferts de fonds des migrants (remesas) reçus par le Mexique ont atteint 2,39 Mds USD en février 2019 (+6,4% g.a.), un niveau de flux record pour un mois de février, reflétant toutefois une décélération après des hausses de 6,5% g.a. en janvier et de 10,5% sur l’année 2018.
  • Le Mexique a été un des seuls pays à connaître une croissance des entrées de capitaux étrangers sur le T1 2019, selon un rapport de l’Institut des Finances Internationales (IIF).
  • Les investisseurs étrangers détenaient 2 228 Mds MXN (116 Mds USD) d’obligations mexicaines au 22 mars 2019, un montant qui a augmenté de 4,63% depuis le début de l’année.
  • Le crédit au secteur privé a crû de 6,1 % g.a. en février, une croissance supérieure à celle de janvier dernier (5,5 % g.a.).
  • Selon le nouveau Président de l’Association des Banques Mexicaines, Luis Niño de Rivera, il y a suffisamment d’espace dans le secteur bancaire mexicain pour permettre une croissance plus forte du crédit et l’entrée de nouveaux acteurs.
  • Les essais pilotes de la plateforme de paiements électroniques par smartphone, CoDi, qui a pour but de réduire l’usage des espèces afin de lutter contre la corruption et l’informalité, ont démarré en avril ; la mise en place généralisée devrait avoir lieu d’ici 2020.
  • L’entreprise pétrolière PEMEX a annoncé la fusion de deux de ses filiales et la suppression de 375 postes, pour faire face à la crise financière qui la menace.

Finances publiques

  • Le Ministère des Finances a annoncé des coupes budgétaires équivalentes à 2,2 % par rapport au budget voté pour 2019 (0,5 % du PIB) et à 3 % pour 2020.
  • Les dépenses publiques mexicaines baissent significativement sur les 2 premiers mois de l’année, et les experts considèrent qu’elles ne pourront pas jouer leur rôle de stimulation sur l’économie.
  • Les budgets octroyés aux Ministères et agences gouvernementales en février 2019 sont 45,2% inférieurs à ceux octroyés en février 2018, représentant 52,4 Mds MXN (2,7 Mds USD), soit un 4ème mois consécutif de réductions.
  • La collecte fiscale sur les deux premiers mois de l’année est également plus lente que prévue : 3,5 % inférieure aux estimations du budget et 3,9 % inférieure à l’année dernière.
  • Pour la 2nde année consécutive, la Banque centrale mexicaine n’a pas enregistré de reliquat sur ses activités sur le marché des changes, en raison d’un taux de change MXN/USD ayant clôturé l’année à un niveau très proche de celui du début d’année.
  • Le Ministère des Finances a émis des obligations sur les marchés internationaux à travers 1,5 Md EUR de titres à 7 ans (coupon de 1,625%) et 1 Md EUR de titres à 20 ans (coupon de 2,875%).
  • Les agences de notation Standard & Poor’s et HR Ratings estiment que l’utilisation des ressources du Fonds de Stabilisation des Recettes Budgétaires (FEIP) pour soutenir les finances de PEMEX n’aurait aucun impact sur la note souveraine du Mexique.

Entreprises et grands contrats 

  • La Commission Fédérale d’Electricité (CFE – entreprise publique de génération, transport et distribution d’électricité) pourrait annuler certains contrats de construction de gazoducs.
  • En 2019, Renault prévoit de vendre 32 300 voitures au Mexique, soit une augmentation de 16,2% par rapport à 2018.

 

Amérique Centrale

  • Selon le Secrétariat à l'intégration économique de l'Amérique centrale (SIECA), le ralentissement économique auquel fait face actuellement la région d'Amérique centrale se renforcera en 2019.

 

Costa Rica

  • La Banque centrale du Costa Rica a abaissé son taux directeur de 5,25% à 5%, jeudi 28 mars.
  • La croissance de la consommation des ménages s’est établie à 1,6% sur le T4 2018, contre 2,8% sur le même trimestre 2017, selon la Banque centrale.

 

Guatemala

  • Selon la Banque centrale du Guatemala (Banguat), les flux d'investissements directs étrangers (IDE) ont chuté de 11,7% (g.a) en 2018 pour atteindre 1 Md USD, soit 138 M USD de moins qu’en 2017.
  • Le Guatemala, par le biais de l’Instituto de Recreación de los Trabajadores de la Empresa Privada de Guatemala  (Irtra), accueille du 2 au 5 avril la Rencontre Latino-Américaine 2019 de l’Association internationale des parcs de loisirs et des attractions (IAAPA).
  • L’entreprise guatémaltèque Grupo Central Agrícola lance la production de sa nouvelle usine de biogaz située à Jocotillo (45 km de la capitale), laquelle pourra produire en moyenne 24 MW par jour, représentant un investissement de 4,7 M USD.

 

Honduras

  • En 2018, le PIB hondurien affiche une croissance de 3,7%. Au T4 2018, le PIB a crû de 1,2% par rapport au trimestre précédent.
  • La Banque centraméricaine d'intégration économique (BCIE) affirme disposer de 296 M USD pour financer des projets de développement au Honduras en 2019.
  • Selon le ministère de l'Économie taïwanais, Taïwan et le Honduras sont convenus de réduire réciproquement les droits de douane pour l'entrée de certains produits sur leurs marchés respectifs.

 

Nicaragua

  • Selon la Banque centrale du Nicaragua (BCN), le chiffre d’affaires du secteur de la construction a chuté de près de 21% (g.a) en 2018.

 

Panama

  • L’association Panaméenne des exportateurs (APEX) estime que les exportations du pays devraient dépasser 1 Md USD en 2019, soit une hausse de 17,6% par rapport à 2018.
  • Les Pays-Bas sont la première destination des exportations panaméennes en 2018 devant les Etats-Unis, représentant 114,35 M USD.
  • L’État panaméen a versé 1,66 Mds USD de subventions en 2018, soit 120 M USD de plus qu’en 2017.

 

Salvador

  • D’après une étude de la Fondation pour le Développement Economique et Social (FUNDES), les canaux de vente traditionnels (magasins de proximité, supérettes, pharmacies indépendantes) génèrent un chiffre d'affaires de 1,7 Md USD par an et représentent 70% des ventes de produits de masse.

 

Caraïbes

  • L’Union Européenne élargira son appui technique et financier aux programmes bilatéraux existants entre la République dominicaine et Haïti, via un financement supplémentaire de 19,5 M EUR.
  • Les chambres de commerce des Caraïbes se sont réunies à la Barbade les 1er et 2 avril 2019 pour inaugurer le Réseau des chambres de commerce des Caraïbes (CARICHAM).

 

Haïti

  • La dette publique haïtienne représente 35 % du PIB.
  • Une proposition de loi concernant l’augmentation du salaire minimum entre 41,6 % et 87,5 % en fonction des secteurs  inquiète les milieux économiques.

 

Jamaïque

  • La Banque centrale a abaissé son taux directeur de 25 points de base, à 1,25 %, le 27 mars.
  • La principale place boursière jamaïcaine – le Jamaican Stock Exchange (JSE) – a signé un accord de 7 ans avec le Nasdaq pour l’actualisation de ses technologies.
  • Jamaica Public Service (JPS), distributeur d’énergie, a annoncé une hausse de ses bénéfices annuels de 26%, passant de 24 M USD en 2017 à 31 M USD en 2018.

 

République dominicaine

  • La Banque centrale a maintenu son taux directeur à 5,50 %, expliquant cette décision par des indicateurs laissant entrevoir une croissance économique supérieure au potentiel de l’économie.
  • La République dominicaine est le 3ème pays récoltant le moins de ressources fiscales d’Amérique latine en 2017 (13,9 % du PIB).