Nouvel appui de l’AFD à la politique sectorielle de l’eau du MarocMonsieur Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et l’Eau potable (ONEE), et Monsieur Mihoub Mezouaghi, Directeur de l’Agence Française de Développement au Maroc, ont signé le 21 décembre 2018 une convention de prêt de 50 M EUR en vue d’étendre et d’améliorer les performances et la résilience du service d’eau potable dans les provinces du Nord du Maroc.D’un montant global de 115 M EUR, le projet est financé à hauteur de 101 M EUR par l’AFD à travers un prêt de 100 M EUR octroyé en deux temps (50 M en 2018 puis 50 M en 2019) et une subvention de 1 M EUR. Sa durée d’exécution s’étendra de 2018 à 2023. Pour mémoire, une lettre d’entente relative à cet appui avait été signée lors de la Rencontre de Haut Niveau franco-marocaine organisée en novembre 2017 au Maroc.Le projet mis en œuvre par l’ONEE vise à généraliser et à sécuriser l’accès à l’eau potable des habitants des provinc

AFD ONEE

Nouvel appui de l’AFD à la politique sectorielle de l’eau du Maroc

Monsieur Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et l’Eau potable (ONEE), et Monsieur Mihoub Mezouaghi, Directeur de l’Agence Française de Développement au Maroc, ont signé le 21 décembre 2018 une convention de prêt de 50 M EUR en vue d’étendre et d’améliorer les performances et la résilience du service d’eau potable dans les provinces du Nord du Maroc.

D’un montant global de 115 M EUR, le projet est financé à hauteur de 101 M EUR par l’AFD à travers un prêt de 100 M EUR octroyé en deux temps (50 M en 2018 puis 50 M en 2019) et une subvention de 1 M EUR. Sa durée d’exécution s’étendra de 2018 à 2023. Pour mémoire, une lettre d’entente relative à cet appui avait été signée lors de la Rencontre de Haut Niveau franco-marocaine organisée en novembre 2017 au Maroc.

Le projet mis en œuvre par l’ONEE vise à généraliser et à sécuriser l’accès à l’eau potable des habitants des provinces d’Al Hoceima, Driouch, Nador et Taounate, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Le programme a également pour objectif d’améliorer la qualité et les performances du service d’eau potable dans les zones urbaines de ces mêmes provinces.

En améliorant la qualité du service d’eau potable pour les habitants des territoires du Rif marocain, le projet contribuera à la réduction des inégalités d’accès aux services publics et renforcera la résilience du territoire face au changement climatique.

Le Royaume du Maroc place le secteur de l’eau au rang de priorité nationale. En effet, de par sa situation géographique, le Maroc est caractérisé par un climat fortement contrasté avec un régime pluviométrique dominé par une forte irrégularité dans l’espace et dans le temps. Le potentiel de ressources en eau au Maroc, est aujourd’hui évalué à 600 m3/habitant/an, à un niveau inférieur au seuil critique établi à 1 000 m3/habitant/an.

C’est pourquoi la France, notamment via l’AFD, s’attache à accompagner la politique sectorielle de l’eau à travers toutes les composantes du cycle de l’eau : irrigation, alimentation en eau potable, assainissement liquide, réutilisation des eaux usées et eaux industrielles. Ainsi, le montant engagé par l’AFD au Maroc depuis 25 ans dans ce secteur s’élève à plus de 800 M EUR.

laurence.jacquot [@] dgtresor.gouv.fr