Mexique « Huachicol » La fermeture de pipelines par Pemex dans le cadre du combat du Gouvernement contre les vols de carburants (Huachicoleo) a causé des pénuries de carburant dans plusieurs États du Mexique.Selon le Président de la République, les mesures de lutte contre les vols de carburants sur les 20  premiers jours du combat contre le Huachicoleo ont d’ores et déjà permis d’empêcher le vol de 135,2 M USD (2,6 Mds MXN) de carburants.Des files d’automobilistes aux stations-essence et des rationnements de carburant sont constatées dans plusieurs métropoles mexicaines (dont la Ville de Mexico).Le Président de la République a annoncé le 10 janvier le début de la 2ème phase de la lutte contre le Huachicoleo, avec la mise à contribution de 4 000 effectifs fédéraux pour protéger les 1 600 km des principaux pipelines. Le Directeur pour l’Hémisphère Occidental du FMI, Alejandro Werner, a indiqué que la lutte contre les vols de carburants menée par le Gouvernement allait dans le sens d’un

Mexique

 « Huachicol »

  • La fermeture de pipelines par Pemex dans le cadre du combat du Gouvernement contre les vols de carburants (Huachicoleo) a causé des pénuries de carburant dans plusieurs États du Mexique.
  • Selon le Président de la République, les mesures de lutte contre les vols de carburants sur les 20  premiers jours du combat contre le Huachicoleo ont d’ores et déjà permis d’empêcher le vol de 135,2 M USD (2,6 Mds MXN) de carburants.
  • Des files d’automobilistes aux stations-essence et des rationnements de carburant sont constatées dans plusieurs métropoles mexicaines (dont la Ville de Mexico).
  • Le Président de la République a annoncé le 10 janvier le début de la 2ème phase de la lutte contre le Huachicoleo, avec la mise à contribution de 4 000 effectifs fédéraux pour protéger les 1 600 km des principaux pipelines. 
  • Le Directeur pour l’Hémisphère Occidental du FMI, Alejandro Werner, a indiqué que la lutte contre les vols de carburants menée par le Gouvernement allait dans le sens d’une amélioration de la situation financière de Pemex.

 Economie

  • La faible pénétration du crédit bancaire au Mexique limite la concurrence dans le secteur.
  • Les banques mexicaines ont prévu d’investir 4,2 Mds USD au cours des deux prochaines années pour la modernisation du réseau de succursales, l’amélioration des produits et services financiers ainsi que l’amélioration des infrastructures.
  • Le Président mexicain a annoncé que le programme de bourses dédiées aux jeunes (« Jóvenes Construyendo el Futuro ») a débuté le 10 janvier.
  • Parmi les devises les plus utilisées dans le monde, le MXN se classe au 2ème rang des devises les plus performantes par rapport à l’USD au cours des quatre dernières semaines.
  • Le plan d’austérité d’AMLO a déjà provoqué, au cours des 38 premiers jours de son Gouvernement, le licenciement (effectif ou annoncé) d’un peu moins de 13 000 fonctionnaires.
  • Le Président de la République a présenté le 8 janvier une initiative commune du Ministère des Finances, de la Banque centrale et de l’Association des Banques Mexicaines (ABM) pour stimuler le développement du système financier mexicain et l’inclusion financière.
  • La Banque Mondiale a abaissé ses prévisions de croissance pour le Mexique en 2019, à 2% (vs. 2,5% prévue en juin 2018).
  • L’inflation en décembre atteint 4,83% g.a, soit un niveau inférieur à celui estimé.
  • Les ventes d’automobiles neuves au Mexique ont chuté de 7,1% sur l’année 2018 (-10,7% g.a. en décembre).

Finances publiques

  • Dans le cadre de la revue des salaires des membres de l’Administration Publique Fédérale (AFP), les fonctionnaires touchant moins de 1 040 USD/mois (20 000 MXN/mois) pourront voir leur salaire revalorisé.
  • Le recours de la Banque centrale du Mexique (Banxico) auprès de la Cour Suprême pour inconstitutionnalité concernant la Loi sur les Rémunérations a permis une suspension de l’application de cette dernière.
  • Selon le Ministère des Finances, la centralisation des achats du Gouvernement Fédéral via la plateforme CompraNet avance rapidement.

Indicateur

Variation hebdomadaire

Variation sur un an glissant

Niveau du 09/01/2019

Bourse (IPC)

+3,0%

-12,4%

43 552,61 points

Taux de change MXN/USD

-2,0%

-0,3%

19,23 MXN/USD

Taux de change MXN/EUR

-0,8%

-4,3%

22,19 MXN/EUR

Prix du baril de pétrole mexicain (USD)

+18,2%

-12,0%

51,61 USD/barril

 

Amérique centrale

  • Selon le Conseil Monétaire Centraméricain (CMCA), le Guatemala, le Honduras, le Salvador et le Nicaragua ont collecté plus de 14,4 Mds USD d’impôts sur les 9 premiers mois de l’année 2018, une progression de 2,5% (g.a) par rapport à 2017.
  • Au cours des 6 premiers mois de l’année 2018, les importations centraméricaines de ciment ont atteint 66,2 M USD, soit une augmentation de 2% (g.a) par rapport à 2017.
  • Les importations de batteries automobiles entre janvier et juin 2018 ont crû de 8% (g.a) par rapport à 2017 pour atteindre près de 65 MUSD.

Costa Rica

  • En 2018, la croissance économique a ralenti à 2,7%, selon la Banque centrale.
  • En novembre, l’inflation s’est établie à 2,29%.
  • En 2018, les exportations ont augmenté de 6,6% s’élevant à 10,48 Mds USD, soit 33,6% du PIB.

Guatemala

  • En décembre 2018, l’indice de confiance en l’activité économique a affiché une augmentation de 13,8% par rapport à novembre et de 8,3% en g.a.
  • A la fin du mois de décembre, l’inflation s’est établie à 2,3% g.a., soit un rythme inflationniste inférieur à celui de 5,7% g.a. enregistré à la fin 2017.
  • Le Gouvernement a annoncé que le salaire minimum légal n’augmenterait pas en 2019.
  • En 2018, les ventes à l’étranger de services du secteur du numérique guatémaltèque ont atteint 37 MUSD, soit une progression de +7% (g.a) par rapport à 2017.
  • Les recettes d’exportation générées par le secteur agroalimentaire (industrie des aliments et des boissons) au Guatemala ont atteint en 2018 environ 1,8 Md USD par an, soit une croissance de 3% (g.a) par rapport à 2017.
  • Selon la Banque Interaméricaine de Développement (BID), le coût annuel du crime et de la délinquance au Guatemala atteint 2,3 Mds USD, soit 3% du Produit Intérieur Brut (PIB).

Honduras

  • La Banque centrale du Honduras (BCH) a relevé son taux directeur de 0,25 point de pourcentage, à 5,75%.
  • Le Honduras a clôturé l’année 2018 avec une inflation de 4,2%.
  • Le Honduras et le Canada ont signé un accord de « ciel ouvert » qui ouvre la voie à des partenariats commerciaux entre les deux pays.
  • Le secteur de l’industrie textile prévoit d'investir environ 300 M USD en 2019. Entre 20 000 et 25 000 nouveaux emplois devraient ainsi être créés au cours de l’année.

Nicaragua

  • De juin à novembre 2018, les transactions enregistrées à la Bourse nicaraguayenne ont totalisé 316 M USD, soit 57% de moins que celles déclarées sur la même période en 2017.
  • Le salaire minimum légal dans les zones franches augmentera de +8,25% sur la période 2019-2022. Celui passera de 168,2 USD à 182,1 USD.
  • Le montant total des prêts souscrits par le Nicaragua en 2018 dépasse 956 M USD.

Panama

 

  • Au 3ème trimestre 2018, les IDE au Panama ont atteint 4,25 Mds USD (+9,2% g.a).
  • Standard & Poor’s a amélioré les perspectives de Multibank, une des principales banques privées panaméennes, et de ses filiales, de stables à positives.
  • Le nombre de sociétés anonymes inscrites au registre des entreprises du Panama a été considérablement réduit en 2018 (-22,5%).
  • Le FMI met en garde le Panama contre le non-respect des recommandations du GAFI (Groupe d’Action Financière).

Salvador

  • L’agence de notation Standard & Poors a relevé la note de crédits souverains du Salvador de « CCC+ / C » à « B- / B ».
  • Entre janvier et novembre 2018, les exportations salvadoriennes se sont élevées à 5,5 Mds USD, soit 2,8% de plus qu’à la même période en 2017.
  • Au cours des 9 premiers mois de 2018, les flux d’IDE reçus par le pays ont totalisé 457 M USD, soit 4,7% de plus qu’à la même période en 2017.
  • BID Invest, filiale de financement du secteur privé de la Banque Interaméricaine de Développement (BID), a accordé un prêt de 15 M USD à Fedecredito, la fédération des coopératives de crédit et des banques des travailleurs au Salvador.
  • De janvier à novembre 2018, les importations d'électricité ont atteint 154 MUSD, soit 60% de plus qu’à la même période en 2017.

 

Caraïbes

Haïti

  • Un accord de 16 M USD a été signé le 7 janvier 2019 entre Taïwan et Haïti pour le renforcement de la production de semences de riz en Haïti.

Jamaïque

  • Le déficit commercial de la Jamaïque vis-à-vis de la Communauté Caribéenne (Caricom) s’est accru pour atteindre 351,2 M USD entre janvier et octobre 2018, soit un niveau 27,1% supérieur à la même période en 2017.
  • Le Gouvernement jamaïcain a annoncé qu’il prendrait les mesures législatives nécessaires permettant de forcer le rachat des parts détenues par PDV-Caribe (entreprise publique vénézuélienne) dans la raffinerie publique jamaïcaine PetroJam (49% des parts détenues par PDV-Caribe et 51% détenues par POJ, entreprise publique jamaïcaine).

République dominicaine

  • L’inflation se situe à 1,17% g.a. pour décembre 2018, soit le niveau le plus faible de ces 34 dernières années.

Saint-Vincent et les Grenadines

  • L’Union Européenne a signé un accord de financement de 5,98 M EUR avec le Gouvernement pour un programme de gestion des routes et d’amélioration des routes rurales.