Cet édifice de 2 kilomètres de long, 20 mètres de large et 20 mètres au-dessus du niveau de la mer, permet de relier la capitale Malé à l’île d’Hulhulé, sur laquelle se trouve l’aéroport international. Ce pont, inauguré le jeudi 30 août dernier par le président maldivien Abdulla Yameen, constitue l’un des projets emblématiques de la Chine aux Maldives, dans le cadre de la stratégie chinoise des nouvelles routes de la soie. Il a coûté 300 M USD au total et a été financé majoritairement par la Chine (170 M USD de prêt concessionnel et 100 M USD de dons). La construction avait démarré en 2015 et a été réalisée par l’entreprise chinoise Second Harbour Engineering, appartenant au groupe China Communications Construction Co Ltd (CCCC).

Cet édifice de 2 kilomètres de long, 20 mètres de large et 20 mètres au-dessus du niveau de la mer, permet de relier la capitale Malé à l’île d’Hulhulé, sur laquelle se trouve l’aéroport international. Ce pont, inauguré le jeudi 30 août dernier par le président maldivien Abdulla Yameen, constitue l’un des projets emblématiques de la Chine aux Maldives, dans le cadre de la stratégie chinoise des nouvelles routes de la soie. Il a coûté 300 M USD au total et a été financé majoritairement par la Chine (170 M USD de prêt concessionnel et 100 M USD de dons). La construction avait démarré en 2015 et a été réalisée par l’entreprise chinoise Second Harbour Engineering, appartenant au groupe China Communications Construction Co Ltd (CCCC).