Standard and Poor’s et Moody’s ont abaissé d’un cran la note souveraine de la Turquie, à respectivement B+ avec perspectives stables, et Ba3 avec perspectives négatives. S&P anticipe désormais une récession en 2019 et précise que les risques économiques sont aggravés par l’absence de réaction rapide et efficace des autorités turques. Moody’s souligne de son côté que la fragilisation des institutions publiques rend plus imprévisible la politique économique et monétaire du pays, et de moins en moins probable un atterrissage en douceur de l’économie dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec les États-Unis. À lire aussi cette semaine :►Malaisie et Thaïlande : l’activité ralentit au 2ème trimestre►Nigéria : hausse de la dette publique►Afrique du Sud : hausse de l’inflation►Chine : légère augmentation du ratio des prêts non performants► Point marchés financiers émergents

Standard and Poor’s et Moody’s ont abaissé d’un cran la note souveraine de la Turquie, à respectivement B+ avec perspectives stables, et Ba3 avec perspectives négatives. S&P anticipe désormais une récession en 2019 et précise que les risques économiques sont aggravés par l’absence de réaction rapide et efficace des autorités turques. Moody’s souligne de son côté que la fragilisation des institutions publiques rend plus imprévisible la politique économique et monétaire du pays, et de moins en moins probable un atterrissage en douceur de l’économie dans un contexte de tensions politiques et commerciales avec les États-Unis.

 

À lire aussi cette semaine :

Malaisie et Thaïlande : l’activité ralentit au 2ème trimestre

►Nigéria : hausse de la dette publique

►Afrique du Sud : hausse de l’inflation

►Chine : légère augmentation du ratio des prêts non performants

► Point marchés financiers émergents