L’économie albanaise est engagée dans un processus de convergence économique vers l’Union européenne et connait une croissance, essentiellement tirée par la consommation des ménages, elle-même alimentée par les remises de la diaspora, et les grands projets d’infrastructure énergétique. Les efforts de consolidation budgétaire ont permis de corriger la courbe de la trajectoire de la dette publique, mais ils doivent être poursuivis. Le secteur financier reste encore handicapé par un taux élevé de créances douteuses, en réduction. Si la Commission européenne a recommandé l’ouverture des négociations avec l’Albanie, la poursuite des réformes structurelles est indispensable notamment en matière d’état de droit et de passation des marchés publics. La réforme de la justice en particulier doit être achevée et l’environnement des affaires amélioré.

L’économie albanaise est engagée dans un processus de convergence économique vers l’Union européenne et connait une croissance, essentiellement tirée par la consommation des ménages, elle-même alimentée par les remises de la diaspora, et les grands projets d’infrastructure énergétique. Les efforts de consolidation budgétaire ont permis de corriger la courbe de la trajectoire de la dette publique, mais ils doivent être poursuivis. Le secteur financier reste encore handicapé par un taux élevé de créances douteuses, en réduction. Si la Commission européenne a recommandé l’ouverture des négociations avec l’Albanie, la poursuite des réformes structurelles est indispensable notamment en matière d’état de droit et de passation des marchés publics. La réforme de la justice en particulier doit être achevée et l’environnement des affaires amélioré.