Alors que l’Ukraine a commémoré les 30 ans de la tragédie de Tchernobyl en avril 2016, les autorités interviennent depuis plusieurs mois dans le débat public pour afficher leur souhait de procéder à la conversion économique d’au moins une partie de la zone d’exclusion. Les autorités ukrainiennes souhaitent aménager la zone d’exclusion pour y favoriser, progressivement et dans ses parties les moins contaminées, le développement d’activités économiques, notamment le développement d’une centrale solaire.La présente fiche dessine les contours d’un tel projet de production d’énergie solaire d’envergure dans la zone d’exclusion, dont les enjeux sont à la fois économiques, symboliques et politiques.

Alors que l’Ukraine a commémoré les 30 ans de la tragédie de Tchernobyl en avril 2016, les autorités interviennent depuis plusieurs mois dans le débat public pour afficher leur souhait de procéder à la conversion économique d’au moins une partie de la zone d’exclusion. Les autorités ukrainiennes souhaitent aménager la zone d’exclusion pour y favoriser, progressivement et dans ses parties les moins contaminées, le développement d’activités économiques, notamment le développement d’une centrale solaire.

La présente fiche dessine les contours d’un tel projet de production d’énergie solaire d’envergure dans la zone d’exclusion, dont les enjeux sont à la fois économiques, symboliques et politiques.