Le déficit de la balance commerciale algérienne s’est réduit en 2017 grâce à la remontée des cours des hydrocarbures d’une part, et dans une moindre mesure à la poursuite des restrictions aux importations d’autre part. En effet, les exportations se sont élevées à 34,8 Mds USD en 2017, en progression de 15,8% par rapport à 2016 (30 Mds USD) tandis que les importations se sont établies à 46 Mds USD, en diminution de 2,4% par rapport à 2016 (47,1 Mds USD). Le déficit enregistré cette année est alors de 11,2 Mds USD, en baisse de 34,4% par rapport à l’année précédente (17,1 Mds USD).  

Le déficit de la balance commerciale algérienne s’est réduit en 2017 grâce à la remontée des cours des hydrocarbures d’une part, et dans une moindre mesure à la poursuite des restrictions aux importations d’autre part. En effet, les exportations se sont élevées à 34,8 Mds USD en 2017, en progression de 15,8% par rapport à 2016 (30 Mds USD) tandis que les importations se sont établies à 46 Mds USD, en diminution de 2,4% par rapport à 2016 (47,1 Mds USD). Le déficit enregistré cette année est alors de 11,2 Mds USD, en baisse de 34,4% par rapport à l’année précédente (17,1 Mds USD).

Principaux clients de l'Algérie

Principaux fournisseurs de l'Algérie