En 2017, les exportations françaises en valeur atteignent 81,6 MEUR à Djibouti (118ème partenaire de la France à l’export sur un total de 240 pays) pour des importations s’élevant à 2,7 MEUR (181ème rang), soit un solde français excédentaire de 78,9 MEUR (56ème excédent français). Les ventes de la France vers Djibouti ne constituent que 0,3% des exportations françaises vers l’Afrique.La part de marché des exportations françaises à Djibouti reste néanmoins élevée. Elle atteint 16,4% en 2016, plaçant la France au premier rang des pays exportateurs vers Djibouti, devant la Chine (10,4%). La part de marché française s’est cependant nettement effritée depuis 15 ans (part de 59,6% en 2000) au profit notamment de la Chine (1,3% en 2000).L’excédent commercial avec Djibouti est en légère baisse en 2017 (78,9 MEUR, -6,4%) avec la baisse des exportations et la forte augmentation des importations djiboutiennes vers la France (2,7 M EUR, +63,5 %). Les exportations françaises (81,6 MEUR, -5%)

En 2017, les exportations françaises en valeur atteignent 81,6 MEUR à Djibouti (118ème partenaire de la France à l’export sur un total de 240 pays) pour des importations s’élevant à 2,7 MEUR (181ème rang), soit un solde français excédentaire de 78,9 MEUR (56ème excédent français). Les ventes de la France vers Djibouti ne constituent que 0,3% des exportations françaises vers l’Afrique.

La part de marché des exportations françaises à Djibouti reste néanmoins élevée. Elle atteint 16,4% en 2016, plaçant la France au premier rang des pays exportateurs vers Djibouti, devant la Chine (10,4%). La part de marché française s’est cependant nettement effritée depuis 15 ans (part de 59,6% en 2000) au profit notamment de la Chine (1,3% en 2000).

L’excédent commercial avec Djibouti est en légère baisse en 2017 (78,9 MEUR, -6,4%) avec la baisse des exportations et la forte augmentation des importations djiboutiennes vers la France (2,7 M EUR, +63,5 %). Les exportations françaises (81,6 MEUR, -5%) sont focalisées sur les produits industriels (37,5%), les équipements mécaniques, électriques, électroniques et informatiques (34,6%) et les produits des industries agroalimentaires (23,4%). Les importations (2,7 MEUR + 63,5%) sont essentiellement composées de produits informatiques, électroniques et optiques (52,5%) et de produits manufacturés divers (43,1%).