Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Russie
 

Russie

Les zones de compétences de ce site sont: Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Ouzbékistan, Tadjikistan, Ukraine

Avec un territoire de 17 M de km² (soit 33 fois la France), la Russie est le plus vaste Etat du monde. Elle constitue, avec plus de146 M d’habitants (principalement répartis dans les grandes villes de la partie européenne du pays), le 12ème marché au monde. La Russie est une république fédérale constituée de 83 sujets.

La Russie dispose de ressources d’hydrocarbures considérables (2ème producteur mondial de gaz et de pétrole en 2016). Elle possède également d’importantes ressources d’autres matières premières (charbon, or, nickel et cobalt, diamant, bois, etc.). L’exportation de ces ressources naturelles représente plus des deux tiers des exportations russes. Hors hydrocarbures, les principales spécialisations industrielles de la Russie résultent de l’héritage du complexe militaro-industriel soviétique (métallurgie, spatial, nucléaire, armement). Les secteurs des services (télécommunications, finance, distribution) ont toutefois connu un essor important au cours de la dernière décennie.

La priorité de la politique économique du président V. Poutine est d’accélérer la diversification du tissu économique, d’augmenter l’investissement et d’accroître le niveau d’attractivité de la Russie (qui occupe le 40ème rang du classement Ease of Doing Business 2017 de la Banque Mondiale). Les autorités russes reconnaissent par ailleurs la nécessité de moderniser l’économie, de restructurer les secteurs affichant un retard technologique et de revoir le mode de financement des entreprises. La présence de l’Etat dans l’économie demeure cependant importante (environ 70% du PIB). Enfin, le réseau d’infrastructures très étendu fait face à des besoins de réhabilitation et nécessite de lourds investissements. A l’instar des Jeux olympiques de Sotchi, la coupe du monde de football qui aura lieu en Russie en 2018 exige également des investissements considérables. Plusieurs projets d’infrastructures (notamment la modernisation de la ligne ferroviaire transsibérienne et de la ligne Baïkal-Amour ainsi que la construction d’un périphérique dans la région de Moscou) devraient bénéficier de financements publics massifs s’appuyant sur le Fonds du bien-être national.

Domaines de compétences du Service Economique Régional de Moscou :

- Analyse et veille économique et financière : la baisse du prix du pétrole depuis juillet 2014, combinée aux sanctions financières décidées durant l’été 2014, a accentué le ralentissement de la croissance constaté depuis 2012, la croissance n’atteignant que 0,7% en 2014. En 2015, la Russie est entrée en récession (-2,8%), qui s’est poursuivie en 2016 (-0,2%), L’économie est revenue sur une trajectoire de croissance au quatrième trimestre 2016 (+0,3% en g.a.), confirmée au premier trimestre 2017 (+0,5% en g.a.). La Banque centrale prévoit une croissance de 1,3 -1,8 % en 2017, alors que la prévision du FMI et de la Banque mondiale est de respectivement 1,4% et 1,3%.

- Animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales : les échanges commerciaux franco-russes ont atteint 10,4 Mds EUR en 2016, en légère baisse par rapport à 2015 (- 4%) en raison de la diminution des importations françaises de produits russes (-12,5% et 5,53 Mds EUR en 2016), en partie liée à la baisse du prix du pétrole. Avec 4,7% de part de marché, la France était le 5ème fournisseur de la Russie en 2016. La contraction des exportations françaises vers la Russie observée en 2015 (-33,2% et 4,51 Mds EUR) s’est achevée pour laisser place à une reprise : +8,3% et 4,9 Mds EUR en 2016. La balance commerciale de la France demeure structurellement déficitaire, du fait de la part très importante des hydrocarbures et des produits pétroliers raffinés dans nos importations en provenance de Russie (80%). Toutefois, ce déficit s’est nettement réduit à partir de 2012, pour atteindre en 2016 son niveau le plus bas depuis plus de dix ans (-0,6 Md EUR en 2016).

Sans tenir compte des investissements provenant de zones à fiscalité privilégiée, la France est le 1er investisseur étranger en Russie en flux d’IDE en 2016, et le deuxième investisseur en stock.

- Suivi des relations russes avec les institutions internationales : le 22 août 2012, la Russie a adhéré à l’OMC après 18 ans de négociations. En vue de son accession, la Russie a conclu 39 accords bilatéraux concernant l'accès au marché pour les services et 57 accords concernant l'accès au marché pour les marchandises. En mars 2014, le processus d’adhésion de la Russie à l’OCDE a été gelé dans un contexte de tensions géopolitiques. Le portefeuille de la BERD, qui depuis juillet 2014 n’accorde pas de nouveaux prêts en Russie, compte 788 projets pour un stock d’investissement de 25,3 Mds EUR à mi 2017.

Par ailleurs, la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan sont engagés dans un mouvement d’intégration de leurs économies qui s’est concrétisé par la création d’une Union douanière en 2010. L’Union économique eurasiatique (UEE) lui a succédé le 1er janvier 2015, marquant le début d’un nouveau cycle dans le processus d’intégration économique. Courant 2015, les trois Etats fondateurs ont été rejoints par l’Arménie et le Kirghizstan.

- Suivi des secteurs : transports, industrie, développement durable, aviation civile, banque et assurance, construction aéronautique, énergie, agriculture et agroalimentaire, santé.

Ressources

  • Brèves économiques de la CEI du 8 décembre 2017 - 08/12/2017

    Faits saillants Russie Budget. Le président a promulgué le projet de loi sur le budget fédéral. Pour rappel, ce projet de budget prévoit une réduction progressive du déficit de 1,3% du PIB en 2018 à 0,8% en 2019 et 2020.  Ukraine Budget....

  • Brèves économiques de la CEI du 1er décembre 2017 - 01/12/2017

    Faits saillants Russie Inflation. Les anticipations d’inflation de la population à 12 mois ont atteint 8,7% en novembre 2017, contre 9,9 % en octobre, selon les données de la Banque centrale russe. Pour rappel, l’inflation en octobre 20174 s’e...