Relations bilatérales

Echanges bilatéraux de biens entre la France et le Canada en 2018

Les échanges bilatéraux de biens entre la France et le Canada ont atteint un montant de 6,27 Md€ en 2018 et ont enregistré une croissance nulle par rapport à l’année passée. Cette stagnation reflète une augmentation des exportations françaises à destination du Canada à leur plus haut niveau historique (3,36 Md€ en 2018 contre 3,15 Md€ en 2017; + 6,6 %) et une baisse significative et simultanée des importations en provenance du Canada (2,91 Md€ en 2018 contre 3,11 Md€ en 2017; - 6,6 %).

Le marché canadien est un débouché important pour des secteurs de pointe et à haut contenu technologique (aéronefs et engins spatiaux ; pharmaceutique ; instruments de mesure ; véhicules automobiles) ainsi que pour des produits à forte valeur ajoutée et qui dépendent d’un savoir-faire reconnu (vins et spiritueux ; produits agro-alimentaires ; parfums et produits pour la toilette).

Le solde de la balance commerciale des biens France-Canada s’améliore fortement après deux années de baisse et devient nettement excédentaire (+455,1 M€ contre +39,7 M€ en 2017). La structure sectorielle de la balance commerciale en 2018 résulte du dynamisme à l’exportation des secteurs des produits agroalimentaires (excédent de +579,3 M€), des équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (excédent de +302,9 M€), des produits chimiques, parfums et cosmétiques (excédent de +247,4 M€) ainsi que des textiles, habillement et cuir (excédent de +160,9 M€). Ce dynamisme demeure dans la continuité des tendances observées en 2017.

Vu de France, le Canada représente 0,7% des exportations françaises totales et accède au rang de 28e pays client de la France. A l’inverse, le Canada est le 35e pays fournisseur de la France (33e place en 2017) et représente 0,5% des importations françaises totales.

Vu du Canada, la France est en 2018 le 9ème pays fournisseur du Canada avec 1,2% des importations canadiennes provenant de l’hexagone. La France est également le 4ème pays fournisseur du Canada dans l’Union Européenne (9,7% des importations canadiennes en provenance de l’UE). D’autre part, la France est le 12ème pays client du Canada avec 0,6% des exportations canadiennes totales lui étant destinées. De la même façon, elle devient la 5ème destination pour les exportations canadiennes dans l’UE en 2018 (4ème place en 2017).

L’Accord économique et commercial global (AECG/CETA) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. La portée de l’AECG va au-delà de la seule réduction des barrières tarifaires, éliminant de nombreux obstacles non tarifaires aux échanges, notamment : ouverture des marchés publics, protection des indications géographiques européennes, rapprochement des règles de protection des droits de propriété intellectuelle, mouvements temporaires de professionnels, reconnaissance mutuelle des organismes de certification. L’AECG/CETA est l’accord commercial le plus complet, le plus ambitieux et le plus moderne conclu à ce jour par l’Union européenne.  

Publié le