Relations bilatérales

Echanges bilatéraux de biens entre la France et le Canada (source : douanes françaises)

De manière conjoncturelle, les échanges bilatéraux de biens entre la France et le Canada ont atteint un montant de 6,79 Md€ en 2019 et ont enregistré une croissance de +8% par rapport à 2018. Cette augmentation reflète une augmentation de 11% des exportations françaises à destination du Canada (3,75 Md€ en 2019 contre 3,36 Md€ en 2018) et une légère augmentation simultanée des importations en provenance du Canada de l’ordre de 4% (3,04 Md€ en 2019 contre 2,92 Md€ l’année précédente).

Le solde de la balance commerciale des biens France-Canada s’est amélioré fortement après deux années de baisse et est devenu nettement excédentaire (+714 M€ en 2019 contre +438 M€ en 2018 ; +63%). Ceci résulte du dynamisme à l’exportation des secteurs des produits agroalimentaires (excédent de +610,2 M€), des équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (excédent de +303,6M€) et des produits chimiques, parfums et cosmétiques (excédent de +206,8M€).

D’après les données de Statistique Canada, le Canada a importé de France en 2019 plus de 2,5 Md€ de services. En 2019, la balance commerciale de services du Canada avec la France est excédentaire de 71M€.

De manière structurelle, le marché canadien est un débouché important pour des secteurs de pointe et à haut contenu technologique (aéronefs et engins spatiaux ; pharmaceutique et chimie ; instruments de mesure ; véhicules automobiles ; machines industrielles) ainsi que pour des produits à forte valeur ajoutée et qui dépendent d’un savoir-faire reconnu (vins et spiritueux ; produits agro-alimentaires ; parfums et produits pour la toilette ; textile et cuirs).

Vu de France, le Canada représente 0,8% des exportations françaises totales en 2019 et accède au rang de 27e pays client de la France (28ème rang en 2018). A l’inverse, le Canada est le 32e pays fournisseur de la France (39e en 2018) et représente 0,6% des importations françaises totales en 2019 (données Douanes françaises).

Vu du Canada, la France a été en 2019 le 9ème pays fournisseur du Canada avec 1,4% des importations canadiennes provenant de l’hexagone. D’autre part, la France a été en 2019 le 11ème pays client du Canada avec 0,6% des exportations canadiennes totales lui étant destinées.

L’Accord économique et commercial global (AECG/CETA) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. La portée de l’AECG va au-delà de la seule réduction des barrières tarifaires, éliminant de nombreux obstacles non tarifaires aux échanges, notamment : ouverture des marchés publics, protection des indications géographiques européennes, rapprochement des règles de protection des droits de propriété intellectuelle, mouvements temporaires de professionnels, reconnaissance mutuelle des organismes de certification. L’AECG/CETA est l’accord commercial le plus complet, le plus ambitieux et le plus moderne conclu à ce jour par l’Union européenne.  

De nombreuses opportunités restent à saisir pour les entreprises françaises au Canada, en tirant parti de l’accord AECG/CETA, notamment dans les secteurs agroalimentaire, pharmaceutique, transports urbains et ferroviaires. Le développement de leurs activités est appuyé par l’ensemble des acteurs français de soutien à l’export, comme Business France Amérique du Nord, la CCI française au Canada, la France Canada Chamber of Commerce Ontario, le Comité Canada des CCEF, la French Tech Montréal ainsi que les Services économiques et le réseau diplomatique français au Canada. Ces acteurs collaborent activement pour assurer la promotion de l’accord AECG/CETA auprès des entreprises françaises, en lien avec la Commission européenne.

 

 
Publié le