Relations bilatérales

En 2017, le volume de nos échanges avec la Belgique progresse de 6,3% à 68,6 Mrds€. Le solde commercial, au 5ème rang de nos déficits, est stable à ‑4,3 Mrds€. Ce résultat, structurellement déficitaire pour la France du fait de la comptabilisation des importations de gaz – qui transite par la Belgique mais n’est pas produit par elle –, dégage un excédent d’environ 2,2 Mrds€ hors hydrocarbures. Automobile et pharmacie demeurent nos deux points forts à l’export, tandis que le gaz naturel reste le principal poste d’importation, et le premier déficit. Accueillant près de 46 600 entreprises exportatrices, la Belgique est toujours le premier pays cible des entreprises françaises à l’export. Les échanges avec la région frontalière des Hauts-de-France sont particulièrement dynamiques, celle-ci représentant 29% des exportations françaises vers la Belgique, 22% de ses importations et un excédent d’1,1Mrd€.

Publié le