Les exportations françaises vers Hong Kong reculent de -11,1% au cours de l’année 2020 à 5,15 Mds EUR sous le double effet de la chute des ventes aéronautiques et de l’impact de la Covid sur les ventes de biens de consommation, en l’absence de visiteurs chinois. Hors aéronautique, les exportations reculent de -6,5%. Hong Kong est le 4éme débouché des ventes françaises en Asie et 15ème mondial. L’excédent commercial de la France avec Hong Kong est le 3ème mondial.

  • L’économie hongkongaise, déjà en récession en 2019 (recul du PIB de -1,2%) s’est à nouveau contractée en 2020 sou sl'effet de la pandémie (-6,1%). Le contrôle de l’épidémie est un défi sur ce territoire densément peuplé, qui a subi 4 vagues successives de pics épidémiques. La consommation privée, qui représente habituellement 60% du PIB hongkongais, s’est ainsi contractée de -7,6% en 2020. Le marché chutant de 60 millions de visiteurs à 3,6  millions de personnes outre la population locale de 7,5 millions.
  • Après une baisse de -0,8% en 2018 puis -6,8% en 2019, les exportations françaises à destination de Hong Kong ont chuté de -11,1% au cours de l’année 2020 à 5,15 Mds EUR. Hors secteur aéronautique, les exportations ont reculé de -6,3%, alors qu’elles avaient progressé de 6,9% en 2019.
  • Les premières catégories de produits français exportés vers Hong Kong sont en 2020 la maroquinerie et les articles de voyages (21,3%), les aéronefs (14,4%),  l’habillement  (14%), les vins (8,8%), les parfums et produits pour la toilette (8,7%), les articles de joaillerie et bijouterie (3,9%), les  semiconducteurs (3,4%).
  • Les ventes françaises d’aéronefs, 1er poste historique des ventes françaises, ont chuté de -31,8% à 739 M EUR, passant pour la 1ère fois derrière celles de maroquinerie (1,26 Mds EUR), mais Hong Kong a gagné trois places en 9ème position des clients aéronautiques de la France. Hong Kong, 13ème hub aérien mondial pour le trafic de passagers en 2019 a enregistré une baisse de 89% des voyageurs. Par ailleurs, la France a exporté pour 69,9 M EUR (-18%) de pièces détachées d’avions et d’hélicoptères
  • Malgré cette chute des exportations, Hong Kong demeure le 15ème débouché mondial de la France et le 4ème en Asie.
  • La France est par ailleurs le 12ème fournisseur de Hong Kong (source statistique hongkongaise) et devient en 2020 le 2ème fournisseur européen, devant l’Allemagne et derrière le Royaume Uni.
  • L’excédent commercial de la France avec Hong Kong s’établit à 4,62 Mds EUR en 2020, en baisse de -9% par rapport à 2019 (5,08 Mds EUR) et de -15% par rapport à 2018 (5,4 Mds EUR). Hong Kong demeure toutefois le 3ème excédent commercial de la France, derrière le Royaume-Uni, Singapour et devant les Emirats Arabes Unis.