Le SER aux Etats-Unis réalise un point régulier sur les impacts économiques et financiers aux Etats-Unis de la crise sanitaire.

Actualité du 2 juin 2020:

Pour accéder aux notes d'information sur les aides pour les entreprises aux Etats-Unis : https://www.linkedin.com/groups/13843155/

 

Conjoncture et marchés

  • Le Congressional Budget Office (organe indépendant d’évaluation des lois rattaché au Congrès) estime que près de dix ans de croissance économique pourraient être nécessaire pour effacer l’impact de la crise économique liée à l’épidémie de COVID-19. Interrogé par le groupe Démocrate au Sénat, le CBO estime que le PIB sera inférieur de 5 % à sa trajectoire attendue en janvier 2020. Selon ces projections, l’économie ne retrouverait sa trajectoire pré-crise qu’en 2030 – le CBO souligne toutefois le très haut degré d’incertitude entourant ce chiffrage. Les sénateurs Chuck Schumer, chef de file du groupe Démocrate, et Bernie Sanders ont fait fond sur le travail du CBO pour réitérer leur demande d’un nouveau plan de relance de grande envergure afin de limiter les dommages économiques engendrés par cette crise.
  • Le directeur de l’Office of the Comptroller of the Currency, l’agence chargée de réguler et superviser les petites et moyennes banques, a alerté les maires et les gouverneurs sur le risque de faillite et les pertes financières pour les banques associées à un confinement prolongé. Dans une lettre aux exécutifs infra-fédéraux, Brian Cooks a souligné que de nombreuses faillites de petites et moyennes entreprises mettrait en péril le marché de l’immobilier commercial (commercial real estate) et ferait peser un risque important pour les banques. Il recommande donc à ces autorités de abréger autant que possible la suspension des activités non essentielles. Il est à noter que les autres agences de régulation bancaires, à savoir la Fed et la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) n’ont pas formulé de recommandation en ce sens.
  • L’indice PMI (dans sa version publiée par l’Institue for Supply Management) rebondit légèrement, à 43,1 % (+1,6 points), mais continue d’indiquer une contraction marquée de l’activité. L’amélioration provient principalement de la légère reprise des commandes (+4,7 points, à 31,8 %) et de l’activité (+5,7 points, à 33,2 %), qui restent toutefois en très forte baisse. Les éléments tant quantitatifs que qualitatifs signalent en outre des difficultés de production liée à la perturbation des chaines d’approvisionnement. L’indice PMI publié le même jour par Markit progresse de 36,1 points à 39,8 points et indique une tendance similaire.

 

Commerce et entreprises

  • Le département de l’Agriculture prévoit une diminution de 3 Mds USD, par rapport à ses prévisions de février, des exportations de produits agricoles pour l’année fiscale 2020, citant les effets économiques liés au Covid-19. L’administration s’attend désormais à ce que le montant des exportations se situe à 136,5 Mds USD et celui des importations à 130,2 Mds USD. Par ailleurs, en réaction aux annonces présidentielles de vendredi dernier sur Hongkong, la Chine aurait demandé à plusieurs entreprises de suspendre leurs achats de produits agricoles américains.
  • Le représentant au commerce américain (USTR) annonce la prolongation d’une partie des exemptions aux droits de douane additionnels instaurés sur les importations de biens chinois. Plusieurs milliers d’exemptions à la première vague de mesures tarifaires visant 34 Mds USD de biens chinois, qui devaient expirer en juin, sont prolongées jusqu’à la fin de l’année. L’USTR envisage également de prolonger les exemptions accordées à l’égard du reste des mesures tarifaires, lorsque celles-ci arriveront à échéance.
  • Plusieurs sénateurs, parmi lesquels Maria Cantwell (D-Wash.), Amy Klobuchar (D-Minn.) et Bill Cassidy (R-La.), ont présenté un projet de loi bipartisan visant à protéger la vie privée des utilisateurs d’applications de contact tracing. Le projet, intitulé « Exposure Notification Privacy Act » interdirait tout service automatisé de notification d'exposition qui ne serait pas exploité ou utilisé en collaboration avec une autorité de santé publique. La mesure obligerait également les utilisateurs à donner leur consentement préalable et à pouvoir demander la suppression des données à tout moment.
  • La Small Business Administration a publié le 1er juin un nouveau rapport d’étape de la mise en œuvre du Paycheck Protection Programme. Près de 4,5 millions de prêts représentant un total de 510 Md USD ont été versés. Si le montant moyen des prêts est de 114 000 USD, 65% sont d’un montant inférieur à 50 000 USD. Les cinq principaux secteurs récipiendaires sont, par ordre d’importance en volume financier, la santé/secteur social (13%), les services aux entreprises techniques et scientifiques (12,8%), la construction (12,5%), le secteur manufacturier (10,5%) et le secteur de l’hôtellerie/restauration (8%).  
  • Le président de la commission sénatoriale des Finances, Chuck Grassley (R-Iowa), a déclaré son intention de demander un vote cette année sur une mesure qui limiterait les hausses de prix des médicaments. Bloomberg rapporte que cette proposition aurait, selon son défenseur, le soutien de D. Trump.

Fichiers attachés