Un Club qui doit renforcer les liens entre les entreprises françaises et congolaises dans le secteur du numérique a été créé le 15 avril 2019 : le Club Congo-France Numérique !

signature

 

Un Mémorandum d’entente a été signé le 15 avril à la Primature, en présence du Premier ministre et de l’Ambassadeur de France. Cette signature, qui s’est déroulée la veille de l’inauguration du salon OSIANE (16-18 avril 2019) des technologies de l’information et de l’innovation, entérine une initiative conjointe du Service économique et du Conseiller du Premier Ministre chargé du Numérique, également Directeur à l’ARPCE (équivalent de l’ARCEP). La Direction générale des entreprises de Bercy était partie prenante au projet

Ce club répond aux attentes fortes des Congolais en matière de contenus, de services et d'usages et se veut une plateforme de valorisation de l'offre française et de renforcement de la coopération bilatérale dans le numérique. Son objectif est triple :

1-Promouvoir l’expertise française en infrastructures, contenus et services sur les projets de modernisation des services de l’Etat et des usages au profit des entreprises et des particuliers.

Le pays vient de se doter d’un Plan national de développement du Numérique 2018-2022, qui met l’accent sur la promotion de projets à forte valeur ajoutée et la modernisation des services de l’Etat au profit de l’ensemble des usagers (e-gouv, e-business, e-citoyens). Si les infrastructures ont été déployées, il s’agit aujourd’hui de les optimiser et de valoriser l'offre locale de contenus.

2-Aider le Congo à s’arrimer à l’économie numérique, tant dans sa dimension de souveraineté digitale que de transition d’une économie traditionnelle à une économie digitale.

Le pays souffre d’une connectivité Internet encore faible ; dans la sphère publique, les enjeux sécuritaires restent une préoccupation : aujourd’hui encore 95% des agents de l’état utilisent une adresse électronique non sécurisée (des adresses hotmail et gmail) et la plupart des ministères n’ont pas de site internet officiel. L’écosystème du numérique existant gagnerait à être dynamisé : peu d’incubateurs, pas de politique volontariste R&D, une quasi absence de financements fléchés sur les projets innovants, alors que les porteurs de projets sont nombreux.

3-Renforcer la coopération bilatérale avec la restructuration de la filière numérique au Congo par le jeu des partenariats qui puissent répondre aux attentes de la Stratégie nationale de développement de l’économie numérique, des portages et de la formation. Cette coopération doit se traduire par une animation des réseaux existants, la création d’évènements et de programmes de formation, une montée en puissance des startups locales et l’accompagnement de projets innovants.

Le Club compte 18 entreprises et structures fédératrices à parité égale, dont 2 incubateurs, 2 centres de formation, 2 syndicats professionnels du numérique, 2 cabinets de conseil en propriété intellectuelle et une Chambre de commerce.

 

Depuis sa récente création, le Club a :

1. élaboré un projet de portail web Congo Développement qui offrira des services complets de la ville durable et qui a donné lieu à la création d’un consortium d’entreprises françaises auquel s’intégreront des entreprises congolaises

2. organisé à Paris du 17 au 21 juin la venue d’une délégation composée d’une dizaine d’entreprises congolaises membres, pour une mission commerciale exploratoire qui s’inscrivait dans le continuum du déplacement des entreprises françaises à Brazzaville en avril 2019

  • réunion de Bercy avec les entreprises françaises du numérique ;
  • réunion avec le pôle d’entreprises du département des Yvelines ;
  • rencontre avec le pôle Innovation de la Banque de France ;
  • la visite de l’incubateur Creative Valley ;
  • la réunion avec les entreprises high-tech de la diaspora.

La mission a eu le soutien du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ainsi que l’assistance de l’ambassade de France qui a organisé les rendez-vous à travers le Service économique. Elle a débouché sur 3 négociations de partenariats, la possiblité d’une coopération avec la Banque de France et la participation possible d’une délégation d’entreprises des Yvelines sur la  4e édition du Salon OSIANE, en avril 2020 à Brazzaville.

Paris1    

Paris2

 

3. présenté le 10 juillet 2019 les ambitions du Club au Ministre des Postes, télécommunications dont celle de se positionner comme référent sur les besoins du gouvernement congolais dans le cadre de la Stratégie nationale de développement de l’économie numérique

Perron