Selon la Superintendencia de sociedades, le résultat opérationnel cumulé des 1.000 plus grands groupes du pays (679.924 Mds COP soit 194 Mds EUR) a progressé de 16% en 2018, tandis que leur résultat net cumulé (68.554 Mds COP soit 19,6 Mds EUR) bondissait de 57%. Ces gains sont cependant fortement concentrés, les 25 premiers groupes cumulant un tiers du résultat opérationnel total et 40% du résultat net. La forte hausse des cours pétroliers a notamment fait progresser les groupes du secteur dans le classement ; Exito, filiale de Casino (2e groupe colombien en CA), passe ainsi du 3e au 4e rang par son résultat opérationnel (3,3 Mds EUR), derrière Ecopetrol (17,9 Mds EUR), Terpel (4,3 Mds EUR) et la raffinerie de Carthagène (3,7 Mds EUR).

Selon la Superintendencia de sociedades, le résultat opérationnel cumulé des 1.000 plus grands groupes du pays (679.924 Mds COP soit 194 Mds EUR) a progressé de 16% en 2018, tandis que leur résultat net cumulé (68.554 Mds COP soit 19,6 Mds EUR) bondissait de 57%. Ces gains sont cependant fortement concentrés, les 25 premiers groupes cumulant un tiers du résultat opérationnel total et 40% du résultat net. La forte hausse des cours pétroliers a notamment fait progresser les groupes du secteur dans le classement ; Exito, filiale de Casino (2e groupe colombien en CA), passe ainsi du 3e au 4e rang par son résultat opérationnel (3,3 Mds EUR), derrière Ecopetrol (17,9 Mds EUR), Terpel (4,3 Mds EUR) et la raffinerie de Carthagène (3,7 Mds EUR).