Après deux années de baisse, les exportations françaises vers l’Algérie ont progressé de 5,7% en 2018, s’établissant à 5,3 Mds EUR selon les Douanes françaises. Dominées par les ventes de céréales, produits pharmaceutiques, carburants et véhicules, ces exportations ont cependant augmenté moins rapidement que les importations françaises de produits algériens (+22,7%, à 4,2 Mds EUR). Etant composées à 94% de pétrole, de gaz naturel et de leurs dérivés, les importations françaises ont largement évolué selon les variations du cours du Sahara Blend, passé de 55 USD/bbl en moyenne à 2017 à 73 USD/bbl en 2018. Alors que l’excédent commercial bilatéral de la France se contracte à 1,1 Md EUR, la part de marché des entreprises françaises en Algérie progresse d’un point de pourcentage en un an et s’établit désormais à 10,4%. 

Après deux années de baisse, les exportations françaises vers l’Algérie ont progressé de 5,7% en 2018, s’établissant à 5,3 Mds EUR selon les Douanes françaises. Dominées par les ventes de céréales, produits pharmaceutiques, carburants et véhicules, ces exportations ont cependant augmenté moins rapidement que les importations françaises de produits algériens (+22,7%, à 4,2 Mds EUR). Etant composées à 94% de pétrole, de gaz naturel et de leurs dérivés, les importations françaises ont largement évolué selon les variations du cours du Sahara Blend, passé de 55 USD/bbl en moyenne à 2017 à 73 USD/bbl en 2018. Alors que l’excédent commercial bilatéral de la France se contracte à 1,1 Md EUR, la part de marché des entreprises françaises en Algérie progresse d’un point de pourcentage en un an et s’établit désormais à 10,4%.

 Commerce FR-DZ