Le 1er mai 2019, l’Emir du Koweït a inauguré le pont autoroutier Sheikh Jaber Al Ahmad Al Sabah, long de 36km, et qui relie le sud développé de la baie de Koweït à sa rive nord, proche de la frontière terrestre avec l’Irak et maritime avec l’Iran. La cérémonie d’inauguration a réuni autour de l’émir le Premier ministre coréen – Hyundai étant le principal contracteur du projet – et le Président du Sénat français, Gérard Larcher, en visite officielle au Koweït. L’entreprise française Systra, partenaire de Hyundai pour la conception et la réalisation de ce pont maritime unique au monde, a réalisé toutes les des études techniques du pont et des ouvrages associés de la liaison principale. Le pont doit constituer une nouvelle route stratégique vers le développement du nord du pays (projet « Nord Koweït »).                                        Le pont autoroutier Jaber Al Ahmad relie Kuwait City à Subiyah au nord. Long de 36,1 km, ce pont est une nouvelle route stratégique débouchan

Le 1er mai 2019, l’Emir du Koweït a inauguré le pont autoroutier Sheikh Jaber Al Ahmad Al Sabah, long de 36km, et qui relie le sud développé de la baie de Koweït à sa rive nord, proche de la frontière terrestre avec l’Irak et maritime avec l’Iran. La cérémonie d’inauguration a réuni autour de l’émir le Premier ministre coréen – Hyundai étant le principal contracteur du projet – et le Président du Sénat français, Gérard Larcher, en visite officielle au Koweït. L’entreprise française Systra, partenaire de Hyundai pour la conception et la réalisation de ce pont maritime unique au monde, a réalisé toutes les des études techniques du pont et des ouvrages associés de la liaison principale. Le pont doit constituer une nouvelle route stratégique vers le développement du nord du pays (projet « Nord Koweït »).

                                       Le pont Jaber Al Ahmad

 

Le pont autoroutier Jaber Al Ahmad relie Kuwait City à Subiyah au nord. Long de 36,1 km, ce pont est une nouvelle route stratégique débouchant sur le nord du pays (Nord Koweït), permettant d’y accéder depuis la capitale Kuwait City en moins de 30 minutes, contre plus d’une heure auparavant (depuis la route côtière de 135 km). Le projet particulier du « Nord Koweït » vise au développement spécifique de la zone de proximité avec l’Irak et l’Iran (création d’une ville nouvelle « Silk City », transformation des îles du nord du pays) en l’intégrant dans la stratégie BRI, puisque la Chine est désignée en qualité de partenaire stratégique sur ce projet de développemnet territorial). La « silk city » et son territoire constitueraient une zone spéciale disposant d’une large autonomie normative, sous réserve de l’approbation d’un projet de loi en cours d’examen par l’assemblée nationale koweïtienne.

En ajoutant la portion de 12,4 km qui permet de rallier le quartier de Doha (Doha Link) à l’ouest, l’ouvrage est l’un des ponts maritimes les plus longs au monde avec un total de 48,5 km. La construction de ce pont a nécessité l’érection de deux îles artificielles, deux marinas, ainsi que des échangeurs autoroutiers et d’un visitor center incluant une tour panoramique avec vue sur le port de Shuwaikh. La route comprend 2x3 voies dans chaque sens.

Le contrat global, d’un montant de 3,1 Md$ (dont 2,6 Md$ pour le pont principal, soit 72 M$ par km), a été remporté par un consortium mené par l’entreprise coréenne Hyundai Engineering & Construction et le koweïtien Combined Group Contracting Company (CGCC). Entre 2013 et 2016, SYSTRA a conçu et réalisé l’ensemble des études du pont et des ouvrages associés de la liaison principale, le « Main Link », soit 14 650 plans de design au total. Le groupe français a mobilisé 250 collaborateurs pour ce projet, sur place au Koweït mais aussi en France, en Inde et en Corée.

                                     Le pont Jaber : un gain de temps important