ARGENTINE* Politique monétaire : stabilité du change, légère baisse des taux d’intérêt, forte contraction du crédit et de la base monétaire* Le consensus du marché prévoit 40% d’inflation en 2019 et une contraction du PIB de -1,3%* La production industrielle manufacturière s’est contractée de 13,4% en g.a. en mars ; la construction de 12,3%.* L’émission de titres publics de la semaine n’a pas été affectée par le risque électoral* Augmentation de 2 p.p. à 2,5% de la « taxe statistique » sur toutes les importations* Baisse de la fiscalité pour les exportations d’automobiles* Les prix du soja poursuivent leur chute CHILI* L’activité économique en croissance de 1,9% en g.a. en mars, 1,8% au T1 2019* Inflation : 0,3% mensuels en avril* Salaires : +1,3% en termes réels au T1 2019 PARAGUAY* Inflation : les prix ont augmenté de 0,3% en avril* La croissance du crédit reste dynamique mais les perspectives s’assombrissent* Baisse des recettes douanières : -4,8% en avril URUGUA

ARGENTINE

* Politique monétaire : stabilité du change, légère baisse des taux d’intérêt, forte contraction du crédit et de la base monétaire
* Le consensus du marché prévoit 40% d’inflation en 2019 et une contraction du PIB de -1,3%
* La production industrielle manufacturière s’est contractée de 13,4% en g.a. en mars ; la construction de 12,3%.
* L’émission de titres publics de la semaine n’a pas été affectée par le risque électoral
* Augmentation de 2 p.p. à 2,5% de la « taxe statistique » sur toutes les importations
* Baisse de la fiscalité pour les exportations d’automobiles
* Les prix du soja poursuivent leur chute

 

CHILI

* L’activité économique en croissance de 1,9% en g.a. en mars, 1,8% au T1 2019
* Inflation : 0,3% mensuels en avril
* Salaires : +1,3% en termes réels au T1 2019

 

PARAGUAY

* Inflation : les prix ont augmenté de 0,3% en avril
* La croissance du crédit reste dynamique mais les perspectives s’assombrissent
* Baisse des recettes douanières : -4,8% en avril

 

URUGUAY

* Inflation : 0,43% mensuels en avril, soit 8,17% en g.a.
* Face aux pressions à la dépréciation, la BCU intervient pour stabiliser le taux de change à 35 USD/UYU
* Déficit public : 3% du PIB en mars ; les paiements d’intérêt représentent 2,6% du PIB