Brèves macro-économiques

  • D’après le Centre National des Statistiques, l’inflation moyenne s’est établie à 30,6 % entre avril 2018 et avril 2019. Calculée en glissement annuel, l’inflation est passée de 7,9% à la fin du mois d’avril 2018 à 51,4% à la fin du mois d’avril 2019.

  • D'après l'Organisation maritime et portuaire, le volume des marchandises transitant par les 21 ports les plus importants a été ramené de 156,8 M T en 2017/2018 à 136,5 M T en 2018/2019, soit une baisse de 13%.

  • La valeur des importations iraniennes a été ramenée de 54,5 Mds USD en 2017/2018 à 42,6 Mds USD en 2018/2019, soit une baisse voisine de 22%. Les exportations non-pétrolières sont passées de 47 Mds USD à 44,3 Mds USD dans le même temps, soit un recul d'environ 6%.

  • L'indice TEDPIX de la bourse de Téhéran a franchi pour la première fois la barre des 200 000 points, un niveau deux fois supérieur à celui d'avril 2018.

  • La Banque centrale d'Iran a obtenu l'autorisation de conduire des opérations d'open market.

  • Le prix moyen de la pièce d'or a à nouveau frôlé la barre des 50 M IRR, son plus haut niveau depuis le mois d'octobre 2018.

  • L’Administration Trump a pris la décision de ne pas renouveler les « waivers » qui permettaient depuis le début du mois de novembre 2018 à huit pays (dont l’Inde, la Chine, le Japon et la Corée) de continuer à procéder à des enlèvements de pétrole en Iran.

Brèves sectorielles

  • Selon la National Iranian Oil Products Distribution Company (NIORDC), la consommation d’essence s’est établie à 2,82 Mds de litres à la fin du mois d’avril, soit une augmentation de 4,7% en glissement annuel. Ce sont ainsi près de 97 millions de litres d’essence qui seraient consommés quotidiennement, pour une production nationale de 105 millions de litres.

  • Les importations chinoises de pétrole iranien ont été ramenées de 654 000 b/j au premier trimestre 2018 à 474 000 b/j au premier trimestre 2019. L'Iran était le 7ème fournisseur de la Chine avec 5% des importations totales (contre 7% au T1 2018), derrière l'Arabie saoudite (16% au T1 2019, 12% au T1 2018), la Russie (15%), l'Angola (10%), l'Irak (9%), le Brésil (9%) et Oman (6%).

  • Les importations indiennes de pétrole iranien ont été ramenées de 484 000 b/j au premier trimestre 2018 à 335 000 b/j au premier trimestre 2019.

  • Les importations japonaises de pétrole iranien ont été ramenées de 193 800 b/j au premier trimestre 2018 à 142 800 b/j au premier trimestre 2019.

  • Les importations coréennes de pétrole iranien ont été ramenées de 299 200 b/j au premier trimestre 2018 à 211 800 b/j au premier trimestre 2019.

  • La National Iranian Oil Company (NIOC) a procédé le 30 avril à sa neuvième vente de pétrole au secteur privé via l’Iran Energy Exchange (IRENEX). Sur le million de barils proposé, 70 000 barils ont été vendus à un acheteur unique au prix de 60,68$ par baril (alors que la cible visée initialement s’établissait à 61,67$).

  • Le Conseil municipal de Téhéran a décidé d’augmenter de 20% le tarif des transports urbains (bus, métro, taxi).

  • D’après la Banque Centrale, le prix de l’immobilier résidentiel à Téhéran a augmenté dans des proportions voisines de 104% entre le mois de mars 2018 et le mois de mars 2019. Le nombre des transactions immobilières a diminué de 32,2% dans le même temps.

  • Signe des temps, le nombre de vols hebdomadaires entre l'Iran et la Turquie est passé de 80 à 82, dont 40% sont opérés par des compagnies aériennes iraniennes.

  • La compagnie aérienne omanaise SalamAir opèrera trois vols hebdomadaires entre Mascate et Téhéran à partir du mois de juin.

  • D'après l'Association des producteurs automobiles, la production de véhicules a été ramenée de 1 529 413 en 2017/2018 à 955 676 en 2018/2019, soit une baisse de 39%.

  • D’après l’Organisation du Patrimoine Culturel, de l'Artisanat et du Tourisme (ICHTO), le nombre de touristes serait passé de 5,1 M en 2017/2018 à 7,8 M en 2018/2019, soit une augmentation voisine de 52%.