En zone euro, les signaux conjoncturels sont contrastés cette semaine : en mars, l’indice PMI progresse dans les services en zone euro, en Allemagne, en Italie et en Espagne mais se dégrade de nouveau dans le secteur manufacturier, à l’exception notable de l’Espagne. Au total, l’indice PMI composite diminue en zone euro (51,6 après 51,9), en Allemagne (51,4 après 52,8) et en France (48,9 après 50,4), mais rebondit en Italie (51,5 après 49,6) et en Espagne (55,4 après 53,5). De plus, l’indice de production industrielle diminue en février en Espagne (−1,1 % après +3,6 %) mais progresse en Allemagne (+0,7 % après +0,0 %), où les commandes à l’industrie poursuivent cependant leur repli (−4,2 % après −2,1 %). Le chômage est stable en février en zone euro (7,8 %), mais augmente en Italie (10,7 % après 10,5 %). Par ailleurs, l’inflation totale (estimation flash) diminue en zone euro en mars (+1,4 % après +1,5 %), en raison de la baisse de l’inflation sous-jacente (+0,8 % après +1,0 %).Hor

En zone euro, les signaux conjoncturels sont contrastés cette semaine : en mars, l’indice PMI progresse dans les services en zone euro, en Allemagne, en Italie et en Espagne mais se dégrade de nouveau dans le secteur manufacturier, à l’exception notable de l’Espagne. Au total, l’indice PMI composite diminue en zone euro (51,6 après 51,9), en Allemagne (51,4 après 52,8) et en France (48,9 après 50,4), mais rebondit en Italie (51,5 après 49,6) et en Espagne (55,4 après 53,5). De plus, l’indice de production industrielle diminue en février en Espagne (−1,1 % après +3,6 %) mais progresse en Allemagne (+0,7 % après +0,0 %), où les commandes à l’industrie poursuivent cependant leur repli (−4,2 % après −2,1 %). Le chômage est stable en février en zone euro (7,8 %), mais augmente en Italie (10,7 % après 10,5 %). Par ailleurs, l’inflation totale (estimation flash) diminue en zone euro en mars (+1,4 % après +1,5 %), en raison de la baisse de l’inflation sous-jacente (+0,8 % après +1,0 %).

Hors zone euro, les enquêtes de conjoncture sont également contrastées aux Etats-Unis (indice ISM) et au Royaume-Uni (indice PMI) : dans ces deux pays les enquêtes sont bien orientées pour le secteur manufacturier (respectivement +1,1 pt à 55,3 et +3,0 pt à 55,1) mais se dégradent dans les services (respectivement, −3,6 pts à 56,1 et −2,4 pts à 48,9). Par ailleurs, le taux de chômage est stable aux Etats-Unis en mars (3,8 %).

 Graph

tab