Il n’y a pas en Chine de débat public au sens où nous le connaissons dans les démocraties occidentales. Les réseaux sociaux, aussi développés soient-ils ne constituent pas le vecteur d’un débat qui comporterait une dimension politique. Le développement fulgurant des BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) soulève néanmoins autant de questions que celui des GAFA aux États-Unis.

Il n’y a pas en Chine de débat public au sens où nous le connaissons dans les démocraties occidentales. Les réseaux sociaux, aussi développés soient-ils ne constituent pas le vecteur d’un débat qui comporterait une dimension politique. Le développement fulgurant des BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) soulève néanmoins autant de questions que celui des GAFA aux États-Unis.