Dans le prolongement de l’année 2017, le déficit de la balance des biens de la France avec le Portugal continue de se creuser, selon un rythme accru (+ 15 % vs + 13 % en 2017) ; il a atteint 1,4 Md€ en 2018 contre 1,2 Md€ l’année précédente. Les exportations françaises vers le Portugal se sont élevées à 5,3 Md€ (+ 10 %), tandis que les importations en provenance du Portugal ont atteint 6,7 Md€ (+ 11 %). La France maintient sa position de 2ème client et de 3ème fournisseur de biens du Portugal, mais ce dernier demeure un partenaire commercial secondaire pour la France (17ème client et 15ème fournisseur).Le déficit de la balance des services de la France avec le Portugal s’est creusé de 8 %, pour atteindre 3,4 Md€. Les exportations françaises de services vers le Portugal ont augmenté de 7,2 % (1,4 Md€), tandis que les importations ont crû de 7,5 % (4,9 Md€). La France a été dépassée par le Royaume-Uni (5 Md€) devenu le 1er client du Portugal en 2018, mais demeure son 3ème fournisseur

Dans le prolongement de l’année 2017, le déficit de la balance des biens de la France avec le Portugal continue de se creuser, selon un rythme accru (+ 15 % vs + 13 % en 2017) ; il a atteint 1,4 Md€ en 2018 contre 1,2 Md€ l’année précédente. Les exportations françaises vers le Portugal se sont élevées à 5,3 Md€ (+ 10 %), tandis que les importations en provenance du Portugal ont atteint 6,7 Md€ (+ 11 %). La France maintient sa position de 2ème client et de 3ème fournisseur de biens du Portugal, mais ce dernier demeure un partenaire commercial secondaire pour la France (17ème client et 15ème fournisseur).

Le déficit de la balance des services de la France avec le Portugal s’est creusé de 8 %, pour atteindre 3,4 Md€. Les exportations françaises de services vers le Portugal ont augmenté de 7,2 % (1,4 Md€), tandis que les importations ont crû de 7,5 % (4,9 Md€). La France a été dépassée par le Royaume-Uni (5 Md€) devenu le 1er client du Portugal en 2018, mais demeure son 3ème fournisseur de services.