Bruno Le Maire et ses homologues de la Zone franc se sont réunis le jeudi 28 mars 2019 à Niamey, sous la présidence de Mamadou Diop, ministre des Finances de la République du Niger. Lors de cette réunion, les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales de la Zone ont pu réaffirmer l’importance des mécanismes et institutions de la Zone franc pour la stabilité et le développement des économies de la Zone. Ils ont réitéré leur volonté de continuer à faire de cette Zone un espace de coordination active des politiques publiques, en lien avec les principaux bailleurs et institutions.Dans un contexte économique marqué par une reprise de la croissance à l’échelle du continent africain, ils ont réaffirmé leur engagement d’œuvrer pour le développement de la Zone et de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées sur la diversification économique et le renforcement de la mobilisation des ressources domestiques.

Photo de famille

Bruno Le Maire et ses homologues de la Zone franc se sont réunis le jeudi 28 mars 2019 à Niamey, sous la présidence de Mamadou Diop, ministre des Finances de la République du Niger. Lors de cette réunion, les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales de la Zone ont pu réaffirmer l’importance des mécanismes et institutions de la Zone franc pour la stabilité et le développement des économies de la Zone. Ils ont réitéré leur volonté de continuer à faire de cette Zone un espace de coordination active des politiques publiques, en lien avec les principaux bailleurs et institutions.

Dans un contexte économique marqué par une reprise de la croissance à l’échelle du continent africain, ils ont réaffirmé leur engagement d’œuvrer pour le développement de la Zone et de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées sur la diversification économique et le renforcement de la mobilisation des ressources domestiques. Sur ce dernier sujet, ils ont rappelé l’importance d’améliorer rapidement et fortement cette mobilisation et accueilli favorablement la perspective d’une étude menée par l’AFD sur la formation des administrations fiscales et douanières.

Ils ont également insisté sur la nécessité de mettre en œuvre les plans de réformes structurelles agréés dans le cadre des programmes mis en œuvre avec le FMI afin de préserver la confiance des partenaires, améliorer la situation macroéconomique et garder le cap d’une croissance inclusive et soutenable. Les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales ont enfin poursuivi leur réflexion et leurs actions sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), sur la base du plan d’action tiré du rapport présenté en octobre dernier à Paris.

La prochaine réunion des ministres de la Zone franc devrait se tenir à Paris, à l’automne prochain.