Le volume du commerce extérieur progresse fortement en 2018 (+6,65%), en raison de l’augmentation de 4,17% des exportations et de 7,26% des importations. La valeur des exportations a atteint 104,88 Mds EUR (33 419 Mds HUF), celle des importations s’est élevée à 99,32 Mds EUR (31 654 Mds HUF). L’excédent commercial atteint 5,56 Mds EUR (1 764 Mds HUF), en baisse de 2,5 Mds EUR (736 Mds HUF) par rapport à l’année 2017. La structure du commerce extérieur reste stable : les machines et matériels de transport dominent les exportations (55,72%) comme les importations (47,72%). Les principaux partenaires de la Hongrie sont toujours les pays de l’UE, en premier lieu l’Allemagne, avec 26,61 % du total des échanges. La France est le 8ème partenaire de la Hongrie en 2018 avec 4,04% des échanges globaux. Elle est ainsi la 7ème destination des produits hongrois en 2018 (6e en 2017 et 4e en 2016) et se positionne au 10èmerang des fournisseurs en 2018.1. Le commerce extérieur pilier de l’économ

Le volume du commerce extérieur progresse fortement en 2018 (+6,65%), en raison de l’augmentation de 4,17% des exportations et de 7,26% des importations. La valeur des exportations a atteint 104,88 Mds EUR (33 419 Mds HUF), celle des importations s’est élevée à 99,32 Mds EUR (31 654 Mds HUF). L’excédent commercial atteint 5,56 Mds EUR (1 764 Mds HUF), en baisse de 2,5 Mds EUR (736 Mds HUF) par rapport à l’année 2017. La structure du commerce extérieur reste stable : les machines et matériels de transport dominent les exportations (55,72%) comme les importations (47,72%).

Les principaux partenaires de la Hongrie sont toujours les pays de l’UE, en premier lieu l’Allemagne, avec 26,61 % du total des échanges. La France est le 8ème partenaire de la Hongrie en 2018 avec 4,04% des échanges globaux. Elle est ainsi la 7ème destination des produits hongrois en 2018 (6e en 2017 et 4e en 2016) et se positionne au 10èmerang des fournisseurs en 2018.

1. Le commerce extérieur pilier de l’économie hongroise

Du fait de sa localisation au cœur de l’Europe centrale, de ses spécialisations industrielles historiques et de la qualité de sa main-d’œuvre, la Hongrie a axé sa politique économique sur l’attraction des investissements directs étrangers, positionnant le territoire hongrois comme l’un des ateliers les plus compétitifs de la chaîne de valeur de l’industrie manufacturière européenne, et notamment de l’industrie automobile allemande.  Grâce à la libéralisation rapide du marché et aux capacités d’exportation créées avec l’aide des investissements étrangers, les volumes ont triplé en une décennie. Les échanges extérieurs représentent plus de 160% du PIB dans un contexte d’accentuation des échanges avec les autres Etats membres depuis l’adhésion de la Hongrie à l’Union européenne en 2004.

Les exportations constituaient jusqu’à présent  un des piliers de la croissance économique de l’économie hongroise, portée par la bonne santé économique de l’ensemble des pays européens et l’augmentation continue des capacités de production au sein des grandes entreprises internationales implantées sur le territoire hongrois. Pour autant, son rôle de moteur de l’économie est devenu moins primordiale du fait de l’augmentation plus rapide des importations consécutivement à la forte croissance économique portée par les investissements et la consommation des ménages. Par ailleurs,  l’orientation géographique peu diversifiée, la spécialisation industrielle (secteur automobile notamment), et le tissu exportateur limité aux grandes entreprises internationales constituent de réelles vulnérabilités.

2. L’Allemagne et l’UE partenaires essentiels du commerce extérieur

Le commerce extérieur de la Hongrie reste dominé en 2018 par les échanges avec l’Union européenne (78,25%) : 80,76% des exportations et 75,59% des importations, en croissance par rapport à l’an dernier (+5,74% et +5,76% respectivement). Les partenaires les plus importants de la Hongrie sont : l’Allemagne (26,1% des échanges), suivie par l’Autriche (5,40%), la Slovaquie (5,09%), la Pologne (4,98%) l’Italie (4,94%), la République Tchèque (4,75%) et les Pays-Bas (4,27%). La France est le 8e partenaire de la Hongrie avec 4,04% des échanges globaux.

Les principaux débouchés de la Hongrie sont : l’Allemagne (27,25% des exportations hongroises), la Slovaquie (5,19%), l’Italie (5,18%), la Roumanie (5,14%), suivi par l’Autriche (4,73%) et la République Tchèque (4,46%). La France est la 7e destination des produits hongrois, avec une part de 4,34%, devant la Pologne avec 4,22%.

En matière d’importations, la domination de l’Union Européenne est un peu moins marquée du fait de la facture énergétique : 75,59% des produits importés proviennent de l’UE. Les principaux fournisseurs de la Hongrie sont l’Allemagne (25,94%), l’Autriche (6,11%), la Pologne (5,78%), la Chine (5,43 %), le Pays-Bas (5,13%), la République Tchèque (5,06%), la Slovaquie (4,98%), l’Italie (4,76%) et la Russie (3,92%). Avec une part de 3,73%, la France se place au 10ème rang des fournisseurs de la Hongrie. Les pays en dehors de l’UE représentent 20,40%. Il s’agit principalement de la Chine (représentant 5,43% des importations hongroises), suivie de la Russie (3,92% des importations) de la Corée et des Etats-Unis (qui totalisent chacun de 1,82-1,82%).

L’excédent commercial a atteint 5,56 Mds EUR (1 764 Mds HUF) en 2018, en baisse de 2,5 Mds EUR (736 Mds HUF) par rapport à l’année 2017. Le solde commercial hongrois affiche un surplus de 9,6 Mds EUR (3 065,7 Mds HUF) avec les pays de l’UE, soit une hausse de 506,8 millions EUR (247,25 Mds HUF) par rapport à l’année 2017.

 

3. Une prédominance stable des biens industriels dans les échanges

La structure des produits exportés est caractérisée par la prédominance des biens industriels. Les machines et matériels de transport représentent de 55,72% des exportations totales, les produits manufacturés (pharmacie, chimie, métaux et textile) totalisent 32,43% des exportations et les produits agro-alimentaires de 6,78%.

Les exportations de matériel de transport et les machines ont crû de 3,95% en 2018. En hausse de 1%, les livraisons d’automobiles sont restées stables. Les livraisons d’équipements électriques ont connu une hausse de 6,09%. Les principales destinations ont été l’Allemagne, la Slovaquie, la France la République Tchèque.

Les exportations de produits manufacturés ont connu une hausse de 5,18% par rapport à l’année 2017. Les ventes de produits médicaux et pharmaceutiques représentent toujours la part la plus importante des exportations dans ce poste et ont connu une hausse de 10,84%. La forte hausse des exportations vers les principales destinations des produits pharmaceutiques hongrois, l’Allemagne (+66%), la Roumanie (+15%), et la France (+24%) explique cette tendance.

Enfin, les exportations de produits alimentaires, boissons et tabac ont diminué de 1,81% par rapport à l’année 2017. Environ 86% des exportations hongroises sont dirigés vers des pays de l’UE, notamment vers l’Allemagne, la Roumanie, l’Italie, l’Autriche et la Slovaquie. Les ventes de céréales, premier poste à l’exportation, ont connu une baisse de 20,14%, suivies par les produits à base de viande (+2,92%) et les fruits et légumes frais -1,97%). Les exportations d’animaux vivants ont continué à augmenter de manière dynamique (11,02%).

La structure des importations hongroises est semblable à celle des exportations. Les machines et matériel de transport représentent 47,72% des importations, les produits manufacturés 36,81%, les produits énergétiques 8,17% et les produits agroalimentaires 5,16%.

La dépendance énergétique du pays reste importante, notamment en termes d’hydrocarbures (gaz et pétrole), provenant principalement de Russie. Les importations de produits énergétiques ont augmenté de 12,87 % et représentent 8,17% des importations totales. Les importations de pétrole et produits pétroliers (55,37% des importations de produits énergétiques) ont augmenté de 24,57%, celles de gaz de 3,78% et celles d’électricité a connu une baisse de 4,16%.

Les importations de matériel de transport et de machines ont augmenté de 5,58% en 2018. Les importations d’équipements électriques ont connu une augmentation de 14,30%. Le commerce de véhicule routier a continué à augmenter (+10,30%), conséquence de la relance de la consommation domestique.

Le poste des produits manufacturés (36,80% des importations) est en croissance : +8,95% en glissement annuel. Les importations de produits médicaux et pharmaceutiques, constituent la part la plus importante des échanges du poste des produits manufacturés (12,20%). Elles ont augmenté de 17,90% en 2018. Les principaux fournisseurs de la Hongrie sont l’Allemagne et la Belgique et la France. Les importations de fer et acier ont été dynamiques (+13,87%).

Les importations de nourriture, boissons et produits du tabac ont connu une hausse de 4,83% en 2018. Les importations de viande et de préparations à base de viande ont augmenté de 3,37% et celles de fruits et légumes de 9,48%.

comext