L’Azerbaïdjan présente des conditions climatiques et géologiques favorables pour une production  agricole très variée. Le pays a donc été largement dominé par les cultures au détriment de l’élevage, d’autant plus qu’une bonne partie du territoire doit être irrigué pour être cultivable. Ainsi,  l’Azerbaïdjan était le premier producteur de raisin et de tabac de l’URSS, le troisième producteur de vers à soie et le quatrième producteur de coton dans les années 1980. A la même époque, la production industrielle liée à l’agriculture représentait 46% de la production totale de l’industrie azerbaïdjanaise.Les 9 zones climatiques présentes dans le pays permettent de cultiver tout au long de l’année une large variété de produits et de maintenir des troupeaux d’espèces diverses. Le secteur agricole dans son ensemble emploie aujourd’hui 36,3% de la main d’oeuvre azerbaïdjanaise et participe à hauteur de 5,6% au PIB azerbaïdjanais (2017), ce qui représente un enjeu social important.Depuis l’i

L’Azerbaïdjan présente des conditions climatiques et géologiques favorables pour une production  agricole très variée. Le pays a donc été largement dominé par les cultures au détriment de l’élevage, d’autant plus qu’une bonne partie du territoire doit être irrigué pour être cultivable. Ainsi,  l’Azerbaïdjan était le premier producteur de raisin et de tabac de l’URSS, le troisième producteur de vers à soie et le quatrième producteur de coton dans les années 1980. A la même époque, la production industrielle liée à l’agriculture représentait 46% de la production totale de l’industrie azerbaïdjanaise.

Les 9 zones climatiques présentes dans le pays permettent de cultiver tout au long de l’année une large variété de produits et de maintenir des troupeaux d’espèces diverses. Le secteur agricole dans son ensemble emploie aujourd’hui 36,3% de la main d’oeuvre azerbaïdjanaise et participe à hauteur de 5,6% au PIB azerbaïdjanais (2017), ce qui représente un enjeu social important.

Depuis l’indépendance, l’élevage prend une place grandissante dans l’agriculture azerbaïdjanaise. Les habitudes alimentaires sont très carnées et le prix élevé des importations de viande a incité le pays à développer ce secteur.

Azerbaïdjan