Brèves macro-économiques :Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 42,3% à la fin du mois de février.Alors que les autorités étaient parvenues à stabiliser la parité IRR/EUR sur le marché "noir" autour de 130.000 depuis la fin du mois de novembre 2018, de nouvelles tensions sont apparues sur le marché des changes à l'approche du nouvel an iranien. La parité IRR/EUR sur le marché libre a atteint 156.000 le 20 février 2019, un niveau atteint pour la dernière fois le 11 novembre 2018.D'après les douanes françaises, sous l’effet des sanctions extraterritoriales américaines les exportations de la France vers l'Iran ont été ramenées de 1,5 Md EUR à 868 M EUR entre 2017 et 2018 (-42% en g.a). Nos importations de produits iraniens sont passées de 2,32 Mds EUR à 1,55 Md EUR (-33% en g.a.) dans le même temps.D'après Eurostat, les exportations vers l'Iran de l'Allemagne et de l'Italie ont respectivement reculé de 8% et 3% entre 2017 et 2018, tandis que celles de l'Espagne ont

Brèves macro-économiques :

  • Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 42,3% à la fin du mois de février.
  • Alors que les autorités étaient parvenues à stabiliser la parité IRR/EUR sur le marché "noir" autour de 130.000 depuis la fin du mois de novembre 2018, de nouvelles tensions sont apparues sur le marché des changes à l'approche du nouvel an iranien. La parité IRR/EUR sur le marché libre a atteint 156.000 le 20 février 2019, un niveau atteint pour la dernière fois le 11 novembre 2018.
  • D'après les douanes françaises, sous l’effet des sanctions extraterritoriales américaines les exportations de la France vers l'Iran ont été ramenées de 1,5 Md EUR à 868 M EUR entre 2017 et 2018 (-42% en g.a). Nos importations de produits iraniens sont passées de 2,32 Mds EUR à 1,55 Md EUR (-33% en g.a.) dans le même temps.
  • D'après Eurostat, les exportations vers l'Iran de l'Allemagne et de l'Italie ont respectivement reculé de 8% et 3% entre 2017 et 2018, tandis que celles de l'Espagne ont progressé de 33% dans le même temps.
  • D'après le Vice-ministre iranien de l'Industrie, des Mines et du Commerce, près de 30% de l'industrie iranienne aurait vu leur activité réduite de moitié depuis la réintroduction des sanctions américaines.
  • Le parlement iranien a autorisé la reprise par l'Etat de la dette de la banque Maskan à la Banque centrale d'Iran qui atteint 507.000 Mds IRR. La dette nette de l'Etat iranien pourrait passe de 7 793 706 Mds IRR (soit 39% du PIB) à 8 300 706 Mds IRR (soit 41%) du PIB à la fin de l'année 2018/2019.

 

Brèves sectorielles :

  • La Corée du Sud aurait importé 62.500 b/j de condensats au mois de janvier 2019.
  • Les exportations de produits pétroliers (brut et condensats) iraniens ont été ramenées de 2,637 mb/j en 2017 à 2,057 mb/j en 2018.
  • La Chine était le premier client des produits pétroliers (brut et condensats) iraniens en 2018 (582 mb/j) devant l'Inde (521 mb/j), la Corée (154 mb/j), la Turquie (145 mb/j), le Japon (127 mb/j) et l'Italie (121 mb/j).
  • Les importations de pétrole brut iranien de la France ont été ramenées de 138.000 b/j en 2017 à 64.000 b/j en 2018. Elles devraient être nulles en 2019.
  • D’après un rapport du ministère de l’Agriculture, l’Iran a produit près de 7.100 tonnes d’huile d’olive sur les 11 premiers mois de l’année, soit une augmentation de près de 30% en glissement annuel.
  • Selon l’Iran Airports Company, près de 360.754 décollages et atterrissages ont été enregistrés en Iran sur les 10 premiers mois de l’année 2018/2019, soit une baisse de 14% en glissement annuel. Près de 43,33 millions de passagers et 433.052 tonnes de biens et marchandises ont emprunté les aéroports iraniens, enregistrant des baisses respectives de 17% et 15% en glissement annuel.
  • Les principales mines de cuivre d’Iran ont produits 997.535 tonnes de concentré de cuivre sur les 10 premiers mois de l’année 2018/2019, soit une hausse de 4% en glissement annuel.
  • La production de produits pétrochimiques a atteint 44,8 MT sur les 10 premiers mois de l’année 2018/2019, leurs exportations ont généré près de 9,7 Mds USD.
  • Selon l’organisation du cinéma et de l’audiovisuel, près de 26,53 millions de personnes se sont rendues au cinéma sur les 11 mois de l’année 2018/2019, soit une hausse de 22% en glissement annuel. Dans le même temps, les revenues enregistrés ont atteint 16,73 M USD, en hausse de près de 36%.
  • D’après le Centre de Statistique d’Iran, en mars 2018 près de 72,8% des ménages disposaient d’un accès à internet.
  • Selon Turquoise Partners, au début de l’année 2017, près de 48 M de personnes utilisaient un smartphone, soit une hausse de près de 2300% en 3 ans.
  • L'Iran Energy Exchange (IRENEX) a organisé une cinquième session de vente de pétrole au secteur privé le 18 février. Un seul lot de 35 000 barils (sur les 29 lots mis en vente) a été vendu à un acheteur unique au prix unitaire de 52,25 USD contre une cible initiale de 56,81 USD. Le client, dont ni l'identité ni la nationalité n'ont été révélés, avait proposé un prix unitaire de 43 USD.
  • La première vente de condensats de gaz au secteur privé organisé par l'IRENEX le 13 février n'a trouvé aucun acheteur. Une deuxième session sera organisée le 25 février. Chaque baril sera proposé à un prix unitaire de 62,76 USD, contre 61,19 USD lors de la première vente.