Le service économique de Dar es Salam a organisé, le 21 février 2019, le French Energy Day,  un événement destiné à promouvoir le savoir-faire français dans le secteur énergétique, en profitant de l’expertise de sociétés françaises déjà implantées dans le pays. A cet effet, cinq fleurons français du secteur ont été invités à présenter leurs activités et leurs capacités en présence du représentant du ministre tanzanien de l’Energie.En éléments de contexte, ont été rappelés le positionnement de la transition énergétique au cœur de la feuille de route de la France et de l’Union européenne ainsi que la lutte contre le changement climatique et les pollutions urbaines liées aux énergies fossiles.L’évènement s’est articulé autour de quatre domaines prioritaires, l’eau ayant été exclue à dessein :Le pétrole et le gaz ;La génération d’électricité ;La transmission d’énergie ;La consommation énergétique et la construction durable.Les dirigeants des sociétés françaises concernées (Engie

French Energy DayLe service économique de Dar es Salam a organisé, le 21 février 2019, le French Energy Day,  un événement destiné à promouvoir le savoir-faire français dans le secteur énergétique, en profitant de l’expertise de sociétés françaises déjà implantées dans le pays. A cet effet, cinq fleurons français du secteur ont été invités à présenter leurs activités et leurs capacités en présence du représentant du ministre tanzanien de l’Energie.

En éléments de contexte, ont été rappelés le positionnement de la transition énergétique au cœur de la feuille de route de la France et de l’Union européenne ainsi que la lutte contre le changement climatique et les pollutions urbaines liées aux énergies fossiles.

L’évènement s’est articulé autour de quatre domaines prioritaires, l’eau ayant été exclue à dessein :

  • Le pétrole et le gaz ;
  • La génération d’électricité ;
  • La transmission d’énergie ;
  • La consommation énergétique et la construction durable.

French Energy Day

Les dirigeants des sociétés françaises concernées (Engie Eastern Africa Ltd, Lafarge Tanzania, Total Tanzania, Maurel & Prom et Bouygues Energies Services) ont bénéficié de cette occasion pour rappeler l'excellence de leurs services aux autorités et acteurs tanzaniens. Engie a pu promouvoir ses capacités de production électrique et sa solution d’électrification de villages en zones rurales reculées grâce aux mini-grids solaires via sa filiale PowerCorner. Lafarge Holcim Tanzania a souhaité mettre en avant sa consommation intelligente d’électricité, décrire les performances de son usine de Mbeya Cement et présenter ses matériaux de construction « durable », non encore présents sur le territoire. Total Tanzania a signalé la prochaine célébration de ses 50 ans de présence en Tanzanie, son réseau de 100 stations-essence et ses capacités de stockage de 100 000 m3 ; l’accent a été surtout mis sur son projet majeur d’oléoduc de 1500 km, reliant l’Ouganda au port de Tanga en Tanzanie (East African Crude Oil Pipeline-EACOP). Maurel & Prom a mis en lumière ses activités d’exploitation gazière et son rôle clé dans l’alimentation en électricité de Dar es Salam. Bouygues Energies Services a pu décrire le déploiement en cours d’une ligne à haute tension de 150 km, à partir de la région d’Arusha vers le Kenya, ce projet s’intégrant dans l’initiative régionale d’interconnexion énergétique.

Invité également à participer à la rencontre, le think-tank tanzanien, Economic and Social Research Foundation, a insité sur la priorité donnée à la transition énergétique, la Tanzanie étant pleinement consciente des efforts à mener pour lutter contre le changement climatique et diversifier son mix énergétique en développant notamment les énergies renouvelables, d’ici 2025.