Présidée par le président sénégalais Macky Sall, cette conférence rassemblant les bailleurs multi et bilatéraux a permis l’annonce de contributions dépassant les 13 Mds USD, bien au-delà des cibles fixées par le Sénégal et environ le double des contributions annoncées en 2014 pour la phase 1. Ces engagements témoignent de l’important soutien international à la 2e phase du Plan Sénégal Emergent, portée par un « Plan d’Actions Prioritaires », qui doit contribuer au développement du Sénégal et lui permettre de devenir un pays émergent à horizon 2035.La France, premier partenaire bilatéral, a renouvelé son engagement total auprès du Sénégal en annonçant une contribution, en très forte augmentation, de 1.5 milliard d’euros, soit environ 1000 milliards de francs CFA et 1.7 milliard USD. Le ministre de l’Èconomie et des Finances, Bruno le Maire, a pu témoigner de l’étroitesse des liens qui unissent la France et le Sénégal, en détaillant les différents outils mobilisés et des projets dans

Présidée par le président sénégalais Macky Sall, cette conférence rassemblant les bailleurs multi et bilatéraux a permis l’annonce de contributions dépassant les 13 Mds USD, bien au-delà des cibles fixées par le Sénégal et environ le double des contributions annoncées en 2014 pour la phase 1. Ces engagements témoignent de l’important soutien international à la 2e phase du Plan Sénégal Emergent, portée par un « Plan d’Actions Prioritaires », qui doit contribuer au développement du Sénégal et lui permettre de devenir un pays émergent à horizon 2035.

La France, premier partenaire bilatéral, a renouvelé son engagement total auprès du Sénégal en annonçant une contribution, en très forte augmentation, de 1.5 milliard d’euros, soit environ 1000 milliards de francs CFA et 1.7 milliard USD. Le ministre de l’Èconomie et des Finances, Bruno le Maire, a pu témoigner de l’étroitesse des liens qui unissent la France et le Sénégal, en détaillant les différents outils mobilisés et des projets dans lesquels la France s’implique (TER de Dakar, éclairage public, secteur autoroutier et de l’eau, etc.). Il a en outre insisté sur l’importance pour les bailleurs de tenir les promesses qui étaient faites à cette occasion, rappelant que la France avait réalisé près de trois fois son engagement de 2014.  

 Réunion Trésor Macky Sall

Le président Macky Sall s’est montré particulièrement satisfait du résultat de cette première journée. La 2e journée du Groupe Consultatif Sénégal (le 18 décembre) réunit les partenaires du secteur privé et devrait leur permettre de témoigner de leur mobilisation.

Crédit photo DG Trésor