Ce séminaire a été consacré au thème : « Faciliter et accompagner la mobilité des travailleurs ». Il s'est tenu à Bercy le vendredi 30 novembre 2018.Sont intervenus : Véronique Descacq, Chargée de mission à la Direction retraite et solidarité de la Caisse des dépôts et consignations, ancienne secrétaire générale adjointe à la CFDTFrançis Kramarz,  Professeur d’économie à l’ENSAE et Professeur associé à l’École PolytechniqueChristophe Radé, Professeur de droit privé à l’université de Bordeaux, Directeur de la revue Droit socialLa mobilité des travailleurs peut prendre plusieurs formes : il peut s’agir d’une mobilité dite professionnelle – liée à un changement d’emploi – et/ou géographique – liée à un changement de lieu de travail – ; pour les salariés, celle-ci peut être effectuée « en interne » – c’est-à-dire au sein de leur entreprise – ou à l’externe.La probabilité qu’une ou plusieurs mobilités interviennent au cours de la vie active d’un travailleur s’est progressivement acc

Ce séminaire a été consacré au thème : « Faciliter et accompagner la mobilité des travailleurs ». Il s'est tenu à Bercy le vendredi 30 novembre 2018.

Sont intervenus : 

  • Véronique Descacq, Chargée de mission à la Direction retraite et solidarité de la Caisse des dépôts et consignations, ancienne secrétaire générale adjointe à la CFDT
  • Françis Kramarz,  Professeur d’économie à l’ENSAE et Professeur associé à l’École Polytechnique
  • Christophe Radé, Professeur de droit privé à l’université de Bordeaux, Directeur de la revue Droit social

Crédit Photo Célia Bonnin

La mobilité des travailleurs peut prendre plusieurs formes : il peut s’agir d’une mobilité dite professionnelle – liée à un changement d’emploi – et/ou géographique – liée à un changement de lieu de travail – ; pour les salariés, celle-ci peut être effectuée « en interne » – c’est-à-dire au sein de leur entreprise – ou à l’externe.

La probabilité qu’une ou plusieurs mobilités interviennent au cours de la vie active d’un travailleur s’est progressivement accrue. Depuis la fin des Trente Glorieuses, le développement des contrats à durée déterminée, la modification des structures productives et des besoins des entreprises ainsi que les nouvelles aspirations de la part des travailleurs constituent un ensemble de facteurs  contribuant à des parcours professionnels plus « mobiles ».

Ces transformations économiques et sociales, qui ont lieu dans un contexte de progression du chômage, peuvent être source de tensions sociales et être parfois subies par les salariés, alors que la mobilité des travailleurs est un levier essentiel pour lutter contre le chômage et accroître la productivité au niveau agrégé et le bien-être des travailleurs.

Ce séminaire a été l'occasion de définir les raisons et le cadre de la mobilité des travailleurs en France. Sur la base de ce diagnostic, les intervenants ont identifié un ensemble d'obstacles à une mobilité réussie de la part des travailleurs sur les plans économique et juridique ainsi qu'en matière d'accompagnement public. Consécutivement, le séminaire s'est conclu sur un ensemble de pistes avancées pour faciliter et mieux accompagner les travailleurs dans leur mobilité. 

Crédit Photo Célia Bonnin

L’objectif du séminaire « Politiques de l’emploi -Interactions de l’économique et du juridique » est de permettre la confrontation objective des points de vue entre économistes et juristes, et plus largement entre les acteurs intéressés par la réflexion sur les politiques d’emploi, universitaires comme praticiens.

 

Crédit photos Célia BONNIN, Bercy photos