Face à la montée des prêts non performants qui fragilisent aujourd’hui 8 banques, publiques et privées, la banque centrale (Bangladesh Bank) a émis le 10 octobre 2018 une nouvelle circulaire auprès des banques qui renforce les mesures de supervision et de contrôle.Elle annule les précédentes dispositions datant du 15 février 2012 et du 9 septembre 2015, avec effet immédiat.Parmi les mesures notées figure la publication d’un manuel de gestion de risque (Comprehensive Risk Management Guideline ou CRMG) conforme aux nouvelles dispositions, approuvé par le conseil d’administration, et soumis à la supervision de la BB ; l’institution devra également recevoir sous huitaine les compte-rendus des réunions du comité des risques des 58 établissements en activité.

Face à la montée des prêts non performants qui fragilisent aujourd’hui 8 banques, publiques et privées, la banque centrale (Bangladesh Bank) a émis le 10 octobre 2018 une nouvelle circulaire auprès des banques qui renforce les mesures de supervision et de contrôle.

Elle annule les précédentes dispositions datant du 15 février 2012 et du 9 septembre 2015, avec effet immédiat.

Parmi les mesures notées figure la publication d’un manuel de gestion de risque (Comprehensive Risk Management Guideline ou CRMG) conforme aux nouvelles dispositions, approuvé par le conseil d’administration, et soumis à la supervision de la BB ; l’institution devra également recevoir sous huitaine les compte-rendus des réunions du comité des risques des 58 établissements en activité.