Le commerce extérieur birman poursuit en 2017 sa forte croissance. Les exportations birmanes ont progressé de 19% en 2017 pour atteindre 13,9 Mds USD. A titre de comparaison, le Ministère du Commerce estimait à 14,9 Mds USD les exportations sur l’année fiscale 2017/18. Après une croissance de 3% en moyenne entre 2013 et 2016, elles retrouvent ainsi leur dynamisme. La principale explication de ce rebond est la très forte croissance des exportations de confection mais aussi la croissance des prix du gaz naturel.En 2017, les importations birmanes se sont élevées à 19,3 Mds USD, soit une progression de 23% par rapport à 2016 et de 10% par an depuis 2013 en moyenne. Près de 18% de celles-ci – soit 3,4 Mds USD - constituent des biens d’équipement hors transport (notamment des équipements électriques, téléphones, machines de chantier et pièces de machine). Les importations d’équipements de transport quant à elles représentent 14% du total avec 2,6 Mds USD. La croissance des biens de conso

Le commerce extérieur birman poursuit en 2017 sa forte croissance. Les exportations birmanes ont progressé de 19% en 2017 pour atteindre 13,9 Mds USD. A titre de comparaison, le Ministère du Commerce estimait à 14,9 Mds USD les exportations sur l’année fiscale 2017/18. Après une croissance de 3% en moyenne entre 2013 et 2016, elles retrouvent ainsi leur dynamisme. La principale explication de ce rebond est la très forte croissance des exportations de confection mais aussi la croissance des prix du gaz naturel.

En 2017, les importations birmanes se sont élevées à 19,3 Mds USD, soit une progression de 23% par rapport à 2016 et de 10% par an depuis 2013 en moyenne. Près de 18% de celles-ci – soit 3,4 Mds USD - constituent des biens d’équipement hors transport (notamment des équipements électriques, téléphones, machines de chantier et pièces de machine). Les importations d’équipements de transport quant à elles représentent 14% du total avec 2,6 Mds USD. La croissance des biens de consommation observée l’année dernière se poursuit, tirée par l’émergence de la classe moyenne.

Le principal partenaire commercial de la Birmanie reste la Chine, suivi loin derrière  par la Thaïlande et le Japon. L’Union Européenne représente de son côté 15% des exportations birmanes et 2% de ses importations – la France participant à 2% des exportations birmanes et 0,7% de ses importations (première part de marché européenne).

Sont utilisés dans cette note les chiffres issus des données « miroir », celles redressées avec les statistiques des pays partenaires, qui doivent eux aussi être relativisés pour les mêmes raisons. Les chiffres officiels publiés par le gouvernement birman sont peu crédibles en raison des difficultés inhérentes à la collecte statistique en Birmanie et de l’importance du commerce informel et illégal. La Transnational Alliance to Combat Illicit Trade a publié un indice classant la Birmanie 82ème sur 84 pays pour la capacité de son gouvernement à lutter contre le commerce illégal. On estime notamment qu’environ 31 Mds USD de jade ont été exportés illégalement en 2014 (et donc non comptabilisés), soit l’équivalent de la moitié du PIB birman et plus de deux fois le montant officiel de l’ensemble des exportations birmanes.

Pour plus d'informations, voir la note ci-joint.

exportations 2017