Faits saillants► Le fournisseur de service de paiements singapourien NETS se déploie en Australie, en Chine, au Japon, en Malaisie et en Thaïlande► CGG développe un centre d’imagerie avancée pour Petronas Carigali en Malaisie► L’Indonésie et l’Australie concluent les négociations portant sur l’Accord de partenariat économique entre les deux paysEn image 8 des économies de l’ASEAN comptent parmi les 18 économies émergentes les plus performantes, d’après un rapport de McKinsey Global Institute Source : Outperformers : High-growth emerging economies and the companies that propel them, McKinsey Global  Institute, septembre 2018.RégionSurbana Jurong, filiale du fond souverain singapourien Temasek pour le conseil et l’ingénierie en urbanisme, aménagement et infrastructures, s’associe au japonais Mitsubishi pour investir dans des projets de développement urbain et d’infrastructures dans la région ainsi qu’en Inde et au Sri Lanka. Les deux sociétés ont annoncé la formation d’

Breves ASEAN

Faits saillants

Le fournisseur de service de paiements singapourien NETS se déploie en Australie, en Chine, au Japon, en Malaisie et en Thaïlande

CGG développe un centre d’imagerie avancée pour Petronas Carigali en Malaisie

► L’Indonésie et l’Australie concluent les négociations portant sur l’Accord de partenariat économique entre les deux pays

En image 

8 des économies de l’ASEAN comptent parmi les 18 économies émergentes les plus performantes, d’après un rapport de McKinsey Global Institute

Economies émergentes

 Source : Outperformers : High-growth emerging economies and the companies that propel them, McKinsey Global  Institute, septembre 2018.

Région

  • Surbana Jurong, filiale du fond souverain singapourien Temasek pour le conseil et l’ingénierie en urbanisme, aménagement et infrastructures, s’associe au japonais Mitsubishi pour investir dans des projets de développement urbain et d’infrastructures dans la région ainsi qu’en Inde et au Sri Lanka. Les deux sociétés ont annoncé la formation d’une joint-venture, dans laquelle chacun des deux partenaires devrait investir jusqu’à 250 M USD. Des fonds devraient également être levés auprès d’institutions financières et d’entreprises partenaires, Temasek et Mitsubishi espérant lever jusqu’à 2,5 Mds USD au cours des 5 prochaines années.

  • Les dirigeants du Vietnam, de Singapour, de l’Indonésie, du Cambodge, du Laos, de la Birmanie et de la Thaïlande ont assisté au World Economic Forum ASEAN 2018 qui s’est tenu à Hanoï du 12 au 15 septembre. Alors que l’événement avait pour thème principal « la 4ème révolution industrielle », le Premier ministre singapourien a indiqué que la région était bien positionnée pour profiter des nouvelles transformations technologiques. Son homologue laotien a, pour sa part, pointé le risque d’un progrès technologique qui profiterait inégalement aux différents pays du monde. Les dirigeants ont également appelé à un renforcement de la coopération régionale.

Indonésie

  • Les négociations pour un accord de partenariat économique entre l’Indonésie et l’Australie se sont conclues fin août. L’Accord de partenariat économique Indonésie Australie (IA-CEPA) vise à accroître les échanges de biens entre les deux pays mais aussi à réduire les contrôles sur les investissements dans les services, notamment dans le domaine de l’éducation. Le premier ministre australien Morrison, en visite en Indonésie la semaine dernière a annoncé que l’accord serait signé avant la fin de l’année.

  • L’Etat indonésien a enregistré un excédent budgétaire primaire de 774 M USD en août. L’excédent est dû à une forte hausse des recettes (+18% en g.a.), en particulier fiscales (+17%), et à une moindre progression des dépenses sur le mois (à +9% en g.a). Depuis le début de l’année, le déficit budgétaire s’élève à environ 10 Mds USD, contre presque 15 Mds USD sur janvier-août 2017.

Singapour

  • Singapour et l’Indonésie ont convenu de conclure les négociations en cours sur le traité bilatéral relatif à l'investissement avant que leurs dirigeants ne se réunissent en octobre prochain. Les deux pays entendent également accélérer les discussions portant sur l’examen d’un accord de non-double imposition. Ils ont par ailleurs annoncé renforcer leur coopération, notamment dans les domaines des parcs industriels, du tourisme et de la formation. Enfin, deux accords ont été signés visant à faciliter l’accès des start-ups singapouriennes et indonésiennes au marché partenaire.

  • Le fournisseur de service de paiements NETS s’associe à l’entreprise chinoise UnionPay International pour se déployer pour la première fois hors de Singapour, dans plusieurs destinations, dont l’Australie, la Chine, le Japon, la Malaisie et la Thaïlande. Les consommateurs singapouriens pourront désormais effectuer des paiements en utilisant le système de paiement sans contact (12 millions de marchands) et les QR codes (7,5 millions) d’UnionPay. NETS  a également été désigné par les autorités pour mener le projet de déploiement et d’unification des systèmes de paiement dématérialisé dans 12 000 hawkers centers et cafés, plébiscités dans la cité-Etat. A compter d’août 2019, cette initiative devrait permettre aux consommateurs de choisir parmi 20 systèmes de paiement dématérialisé pour régler les restaurateurs en utilisant un système de QR code standardisé.

Malaisie

  • La Malaisie a confirmé officiellement l’abandon de deux projets d’oléoducs et d’un projet de gazoduc, que devait réaliser China Petroleum Pipeline Engineering. Les projets concernés sont deux gazoducs (1 Md USD chacun) sur l’île de Bornéo et un oléoduc (795 M USD) devant relier Malacca à une raffinerie et une usine pétrochimique de Petronas à Johor. A ce stade, les pénalités de terminaison anticipée de ces projets ne sont pas connues.

  • CGG développe un centre d’imagerie avancée pour Petronas Carigali. La compagnie française CGG et Petronas Carigali ont signé un accord de collaboration pour les cinq prochaines années permettant à Petronas Carigali d’accéder à l’expertise et aux dernières technologies de CGG en imagerie sismique et multi-physique de haut de gamme et en caractérisation des réservoirs d’hydrocarbures. Cette collaboration fournit également un cadre pour le développement technique du personnel de Petronas Carigali, ainsi que pour une collaboration en recherche et développement, notamment en multi-physique.

  • AirAsia Malaysia vient d’obtenir officiellement l’accréditation IOSA (Operational Safety Audit délivrée par l’Association internationale du transport aérien IATA). Elle devient ainsi la troisième compagnie du groupe AirAsia, après AirAsia X en 2014 et AirAsia Indonesia en août 2018 à obtenir ce satisfecit de l’IATA.

Vietnam

  • Dans son rapport sur le financement du développement durable au Vietnam, le PNUD encourage la mobilisation des fonds domestiques privés pour atteindre les objectifs de développement durable du pays. Selon ce rapport, la structure du financement du développement a évolué ces dernières années au Vietnam : si les IDE et les transferts de fonds de la diaspora restent élevés, les crédits d’aide au développement diminuent. Face à des ressources publiques insuffisantes, le financement domestique privé doit être développé, d’autant plus que le Vietnam accuse un certain retard : le secteur privé compte pour 23% du total du financement du développement contre 31% en moyenne en ASEAN et l’investissement privé moyen par habitant est un des plus bas de la région, à  490 USD (contre 690 USD en moyenne).

  • La Vietnam Asset Management Company (VAMC), organisme de gestion des prêts-non-performants (NPL) sous tutelle de la banque centrale, prévoit le recouvrement d’au moins 5,95 Mds USD de NPL d’ici 2020 avec une cible d’1,5 Md USD pour fin 2018. Depuis 2013, date de sa création, la VAMC serait parvenue au recouvrement de 3,5 Mds USD de PNP sur les 11,9 Mds USD rachetés auprès des banques.

  • Le fonds d’investissement vietnamien Việt Phương Group (VPG) a signé un accord avec le gouvernement du Laos pour le plus grand projet minier du pays, évalué à 650 M USD. Ce projet, qui porte sur l’exploitation d’un gisement de bauxite et la construction d’une usine d’aluminium sur une zone d’environ 100 km² dans la province de Sekong, au sud-est du Laos, devrait contribuer au développement de l’industrie laotienne.

Thaïlande

  • L’entreprise Bangkok Industrial Gas (BIG), plus grand fabricant de gaz industriel du pays, a présenté un budget d’investissement de 123 M USD pour la période 2018-2020 visant à augmenter les capacités de production, particulièrement dans la région de l’Eastern Economic Corridor (EEC). Ce plan permettrait de porter la capacité de production de gaz à 2 millions de tonnes en 2020 contre 1,5 million de tonnes aujourd’hui. Face à la demande croissante des opérateurs industriels, BIG a annoncé que ce plan comprendrait une diversification dans le secteur de la production de gaz naturel liquéfié (GNL), après la signature d’un accord avec PTT, l’entreprise publique qui opère aujourd’hui le seul terminal GNL du pays.

  • Sur les 11 premiers mois de l’année fiscale, les revenus reversés par les entreprises publiques à l’Etat ont dépassé de 19% la cible fixée par le gouvernement, à 4,6 Mds USD, ce qui devrait permettre à l’Etat de dépasser son objectif annuel global de recettes. Les principaux contributeurs sur les 11 premiers mois sont le Government Lottery Office (1,1 Md USD), l’Electricity Generating Authority of Thailand (638 M USD), PTT (537 M USD), la Government Savings Bank (531 M USD) et la Provincial Electricity Authority (362 M USD).

Cambodge

  • De janvier à août 2018, le Département général des impôts du Cambodge a collecté plus de 1,5 Mds USD de recettes fiscales, une hausse de 12,6 % par rapport à la même période en 2017. La progression de la collecte se confirme donc après une croissance remarquable en 2017 (à 1,9 Mds USD  soit +30 % sur un an).

  • La banque centrale a annoncé la fin du versement d’intérêts sur les réserves obligatoires des banques commerciales. Les dirigeants du secteur bancaire affirment que cette décision ne devrait pas affecter les établissements bancaires, les recettes liées à ces taux d’intérêt ne représentant qu’un apport marginal.

Philippines

  • Le déficit commercial du pays s’est fortement creusé à 3,5 Mds USD en juillet 2018, contre 1,3 Mds USD en juillet 2017. Les importations sont en hausse, atteignant 9,3 Mds USD en juillet 2018, contre 7,1 Mds USD à la même période l’an passé, tandis que les exportations restent stables à 5,8 Mds USD De janvier à juillet 2018, le commerce de marchandises a atteint près de 100 Mds USD, soit 7,7% de plus qu'en 2017. Cela peut être attribué à la croissance cumulée de 16% des importations, qui représentent 61% du commerce total.

  • Les entrées nettes d’IDE ont atteint 5,8 Mds USD au 1er semestre 2018, contre 4 Mds USD à la même période l’an dernier.

Birmanie

  • Le Ministère de l’Energie et de l’Electricité a signé début septembre une Notice to Proceed désignant le consortium composé du français EDF, du japonais Marubeni et du birman Ayeyar Hinthar comme le développeur exclusif du projet hydroélectrique Shweli 3, d’une capacité de 671 MW. Cette désignation permet au consortium d’engager de nouvelles étapes dans le développement du projet, notamment la poursuite des études de faisabilité et le modèle de financement. La Notice to Proceed prévoit la conclusion d’un accord sur les conditions d’achat de l’électricité (PPA) dans un délai d’un an à compter de la signature. Le gouvernement birman vise la mise en service du barrage avant 2025.

Laos

  • L’ADB octroie une subvention de 40,5 M USD au gouvernement du Laos pour le projet Climate-Friendly Agribusiness Value Chains Sector afin d’aider les agriculteurs et les entreprises à développer des chaînes de valeur durables et résilientes au changement climatique. Le projet vise à renforcer la résilience des infrastructures agricoles - le pays est particulièrement vulnérable aux inondations et connaît une saison des pluies record cette année – mais également à augmenter la productivité des semences et diversifier le secteur à travers la promotion d’une agriculture plus durable. 20 000 foyers devraient profiter du projet et voir leurs revenus augmenter de 30%.

Timor Oriental

  • Le Timor-Est a enfin voté son budget pour 2018. Le budget, qui sera valable pour octobre, novembre et décembre de cette année, s’élève à 1,3 Md USD. Ce montant comprend 200 M pour les salaires, 420 M pour les biens et services, 260 M de transferts publics et 390 M pour les investissements en capital (infrastructures). Le projet de budget doit encore être validé par le président Lu-Olo, qui dispose pour cela d’un délai de 30 jours.

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane