Le Ministère de l’Energie et de l’Electricité birman a signé le 5 septembre une Notice to Proceed (équivalent MoA) désignant le consortium composé du français EDF, du japonais Marubeni et du birman Ayeyar Hinthar comme le développeur exclusif du projet hydroélectrique Shweli 3 d’une capacité de 671 MW dans l’Etat Shan. Cette désignation permet au consortium d’engager de nouvelles étapes de développement du projet, notamment la poursuite des études de faisabilité et le modèle de financement. La Notice to Proceed prévoit la conclusion d’un PPA sous un an à compter de la signature. Le gouvernement birman vise la mise en service du barrage avant 2025. 

Le Ministère de l’Energie et de l’Electricité birman a signé le 5 septembre une Notice to Proceed (équivalent MoA) désignant le consortium composé du français EDF, du japonais Marubeni et du birman Ayeyar Hinthar comme le développeur exclusif du projet hydroélectrique Shweli 3 d’une capacité de 671 MW dans l’Etat Shan. Cette désignation permet au consortium d’engager de nouvelles étapes de développement du projet, notamment la poursuite des études de faisabilité et le modèle de financement. La Notice to Proceed prévoit la conclusion d’un PPA sous un an à compter de la signature. Le gouvernement birman vise la mise en service du barrage avant 2025.

 

NTP Shweli