Sur les six premiers mois de 2018, les échanges commerciaux entre la France et les Philippines se sont élevés à 813 M EUR, en baisse de -14 % par rapport à la même période en 2017 (948 M EUR). Les exportations françaises ont diminué de -29 %, passant de 438 M EUR à 309 M EUR, tandis que nos achats en provenance des Philippines baissaient de -1 %, de 510 M EUR à 503 M EUR. Le déficit commercial bilatéral, apparu pour la première fois en 2016 sous l’effet de la forte croissance des exportations philippines vers la France (+39 % en 2016 suivi d’une progression de +20 % en 2017), s’est creusé de 71 M EUR à 194 M EUR.La diminution de nos ventes aux Philippines résulte de la baisse des livraisons aéronautiques (-74 %) de 208 M EUR sur les six mois 2017 à 54 M EUR et de la diminution des exportations de produits pharmaceutiques (-27 %) passées de 47 à 34 M EUR. Les ventes de produits chimiques, parfums et cosmétiques ont diminué de -2 %, passant de 23 à 23 M EUR. A l’inverse, les ventes f

Sur les six premiers mois de 2018, les échanges commerciaux entre la France et les Philippines se sont élevés à 813 M EUR, en baisse de -14 % par rapport à la même période en 2017 (948 M EUR). Les exportations françaises ont diminué de -29 %, passant de 438 M EUR à 309 M EUR, tandis que nos achats en provenance des Philippines baissaient de -1 %, de 510 M EUR à 503 M EUR. Le déficit commercial bilatéral, apparu pour la première fois en 2016 sous l’effet de la forte croissance des exportations philippines vers la France (+39 % en 2016 suivi d’une progression de +20 % en 2017), s’est creusé de 71 M EUR à 194 M EUR.

La diminution de nos ventes aux Philippines résulte de la baisse des livraisons aéronautiques (-74 %) de 208 M EUR sur les six mois 2017 à 54 M EUR et de la diminution des exportations de produits pharmaceutiques (-27 %) passées de 47 à 34 M EUR. Les ventes de produits chimiques, parfums et cosmétiques ont diminué de -2 %, passant de 23 à 23 M EUR. A l’inverse, les ventes françaises de composants électroniques ont augmenté de 43%, passant de 15 à 22 M EUR. Les exportations de produits agricoles et agroalimentaires ont diminué de -3 %, de 65 à 63 M EUR. Les principaux produits agricoles et agroalimentaires exportés aux Philippines sont : les viandes et les produits d’abattage (25  M  EUR, -18 %), les produits laitiers et fromages (13 M EUR, -7 %) et les vins (3 M EUR, -3 %).

S’agissant des exportations philippines, les ventes de produits de la filière électronique (composants électroniques, ordinateurs et périphériques, produits d’électronique grand public) ont atteint 236  M  EUR, en progression de 12 % par rapport au premier semestre 2017. La diminution du total des exportations est imputable à la baisse des ventes d’équipements aéronautiques qui sont passées de 91 à 50 M EUR (-46 %). Ces équipements sont pour l’essentiel des galleys équipant les Airbus A350 fabriqués par le groupe américain Rockwell Collins établi aux Philippines sous régime de zone franche depuis 2012. Les évolutions des autres principaux postes d’exportation sont les suivantes : baisse des exportations de produits agricoles et agroalimentaires (35 M  EUR, -5  %), diminution de -11 % des ventes de produits textiles et chaussures (30 M EUR) et forte contraction des ventes de produits chimiques (12 M EUR, -35 %).

 En 2018, les exportations françaises vers les Philippines vont fortement augmenter sous l’effet de livraisons de biens relevant de plusieurs grands contrats :

  • dans l’aéronautique, les livraisons de quatre appareils A350-900 à Philippine Airlines à partir du mois de juillet dans le cadre d’une commande totale de six appareils signée en 2015 et le constructeur ATR devrait livrer quatre ATR72-600 à la compagnie aérienne low-cost Cebu Pacific (commande globale de 16 ATR 72-600 signée en 2015) et deux ATR42-600 à une petite compagnie de vols domestiques Air Swift,
  • la livraison aux garde-côtes philippins de quatre patrouilleurs rapides de 24 mètres par le chantier naval OCEA ; le premier patrouilleur a été livré fin juillet à Manille,
  • la vente de modules de ponts métalliques par l’entreprise Matière, dans le cadre d’un contrat de près de 95 M EUR signé début 2018 avec le groupe privé San Miguel pour la réalisation d’un tronçon autoroutier aérien de plus de 3 km dans le centre de l’agglomération de Manille.