Selon le Département des Etudes Statistiques (DCS), le taux de chômage est redescendu à 4% au quatrième trimestre (T4 2017), contre 4,2% un an plus tôt. Fin 2017, le nombre de chômeurs s’élevait à 342 029 personnes. Le taux de chômage est plus élevé pour les femmes (5,6% en 2017 contre 6,8% en 2016) que pour les hommes (3% en 2017 contre 2,7% en 2016), et celui de la tranche d’âge 15-24 ans reste significatif, à 17,4%. Cette baisse est directement liée à l’augmentation de la population active employée, qui s’élevait à 8 299 911 de personnes, contre 8 006 700 personnes en 2016 (+3,7%).Le taux de participation au marché du travail, exprimé comme le rapport entre la population active (8,6 M de personnes, dont 63,6% d’hommes et 36,4% de femmes) et la population en âge de travailler (15,9 M de personnes) était de 54,1% au T4 2017 (stable par rapport au T4 2016). Le taux de participation des hommes atteint 74,9% (identique à celui de la même époque l’an dernier) tandis que celui des femm

Selon le Département des Etudes Statistiques (DCS), le taux de chômage est redescendu à 4% au quatrième trimestre (T4 2017), contre 4,2% un an plus tôt. Fin 2017, le nombre de chômeurs s’élevait à 342 029 personnes. Le taux de chômage est plus élevé pour les femmes (5,6% en 2017 contre 6,8% en 2016) que pour les hommes (3% en 2017 contre 2,7% en 2016), et celui de la tranche d’âge 15-24 ans reste significatif, à 17,4%. Cette baisse est directement liée à l’augmentation de la population active employée, qui s’élevait à 8 299 911 de personnes, contre 8 006 700 personnes en 2016 (+3,7%).

Le taux de participation au marché du travail, exprimé comme le rapport entre la population active (8,6 M de personnes, dont 63,6% d’hommes et 36,4% de femmes) et la population en âge de travailler (15,9 M de personnes) était de 54,1% au T4 2017 (stable par rapport au T4 2016). Le taux de participation des hommes atteint 74,9% (identique à celui de la même époque l’an dernier) tandis que celui des femmes n’est que de 36,4% (36% au T4 2016).

Le DCS souligne également la diminution de la part des emplois dans le secteur agricole, à 27% de l’emploi total, contre 27,6% au T4 2016, et dans les services (44,7% de l’emploi contre 46,7% en 2016). Ces baisses bénéficient directement au secteur de l’industrie, lequel voit sa part dans l’emploi total passer de 25,7% en 2016 à 28,3% en 2017.